Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Mitsubishi : remake japonais du scandale Volkswagen

Rédigé le 21 avril 2016 par | Actions, Big caps, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Volkswagen qui pourrait devoir payer une amende de 5 000$ par véhicule circulant sur le sol US avec un « logiciel truqueur » se sent moins seul depuis hier.

Mitsubishi offre au Japon un remake du scandale Volkswagen (CO²) de septembre 2015

Mitsubishi Motors (JP3902400005) vient à son tour de se faire prendre dans le sac à malice informatique, coupable d’avoir manipulé et falsifié des tests d’émissions polluantes.

La fraude concerne 625 000 véhicules produits et vendus au Japon depuis la mi-2013, mais également – et c’est là que l’actionnaire français va se sentir concerné – 470 000 véhicules construits sous licence pour Nissan Motor, filiale de Renault.

Nissan niera évidemment avoir eu connaissance des agissements de son sous-traitant, mais s’expose néanmoins à ce que des tests plus poussés soient imposés aux autres véhicules de la marque, avec à la clé un risque de devoir faire des rappels de véhicules en vue de remises aux normes, ce qui sera forcément coûteux.

Boursièrement, la sanction pour Mitsubishi se solde par -15% mercredi et -20% avec suspension de cotations cette nuit à Tokyo.

Un comble pour les actionnaires quand le Nikkei s’envole symétriquement de +2,7% ce matin.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire