Mes scénarios devises préférés

Rédigé le 1 juillet 2008 par | Matières Premières Imprimer

Le point sur l’USD/JPY Technique : la paire a clôturé juste au-dessus du support à 106,13 vendredi. Dès hier matin, la pression vendeuse sur le dollar entraînait l’USD/JPY sur les 105. La tendance haussière moyen terme est donc cassée. On retourne directement vers une zone de consolidation entre 102,5 et 105 déjà testée au mois de mai.

Economique : demain matin, l’indice Tankan sera publié au Japon. Cet indice du climat des affaires est sans doute une des actualités les plus suivies pour le Yen. Cependant, l’impact des chiffres est tout relatif puisque l’attention des opérateurs est portée principalement sur les banques centrales. De plus, des chiffres de première importance aux Etats-Unis vont être également annoncés, comme l’ISM non-manufacturier ce mardi ou les chiffres de l’emploi (NFP) ce jeudi.

Mon scénario : dans un marché nerveux, il faudra surveiller les commentaires des banques centrales.

Le Dollar va sans doute se déprécier encore pendant quelques jours. Nous pourrions retourner dans la zone des 102,60/103 si la rupture des 104,90 se confirme. A noter, je passe à l’achat dans la zone des 102,50/102 avec un stop assez large vers 99,50. L’objectif est un retour sur 106/108.

Cours de la parité USD/JPY

Le point sur l’EUR/USD Technique : la paire a clôturé proche de la résistance des 1,58 à 1,5790. Beau mouvement de hausse sur la parité EUR/USD qui prolonge ainsi son évolution en range entre 1,60 et 1,5330, où elle est entrée en mars dernier. La sortie de ce range pourrait être proche, au vu des pressions macroéconomiques actuelles.

Economique : la hausse de l’Euro n’est sans doute pas due aux chiffres publiés la semaine dernière, puisque à la fois l’indice allemand IFO, l’indice manufacturier PMI de la Zone euro et la confiance du consommateur allemand sont ressortis dans le rouge. Malgré tout, nous avons eu un bon chiffre des commandes industrielles et de dépenses des ménages français. La hausse est bien entendu surtout le résultat de la spéculation sur la décision de la BCE. D’un côté, nous avons une Fed qui a montré un arrêt du cycle de baisse, et de l’autre la BCE qui hausse le ton contre l’inflation en laissant entendre une hausse de son taux dès jeudi.

Mon scénario : la volatilité est de retour, traduisant la nervosité des traders. Les troubles de la crise des subprimes continuent de faire des ravages et le Dollar américain est sous pression. La décision de la BCE sera le point fort de la semaine. Le consensus table sur une hausse de 25 pts du taux directeur. Mais au-delà de cette hausse, c’est le ton du communiqué qui devra être scruté. En effet, la hausse de cette semaine est déjà largement intégrée dans les cours des devises ; les cambistes verraient bien également un nouveau tour de vis dès le mois de septembre.

Cependant, cette hausse pourrait être un acte isolé : cela déclencherait alors le dégonflement de la mini-bulle créée cette semaine.

Si un retour vers les 1,5960 est possible en cas de rupture de la résistance à 1,5840, seul un signe fort de la BCE confirmant qu’un nouveau cycle de hausse est en cours pourra garder l’euro au niveau actuel.

On pourra tenter une vente (short) avec un stop large (1,6040) depuis 1,5940 pour viser un retour sur 1,5600.

Mots clé : - - - - - - -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire