Et maintenant : merci Ben

Rédigé le 17 septembre 2012 par | Mid et Small Caps Imprimer

La semaine dernière, nous remercions largement Draghi de sa décision de racheter massivement, et de façon illimitée, de la dette. Les actions avaient aimé. Cette semaine, remercions Ben Bernanke qui a décidé de frapper un grand coup en annonçant son QE3.

Eh oui : l’homme fort de la Fed doit tout faire pour permettre au chômage de rebaisser et surtout pour faciliter la réélection de Barack Obama puisque Mitt Romney avait annoncé qu’il se débarrasserait du patron de la Banque centrale américaine (Fed)…

Cette annonce de la Fed a de nouveau rassuré les marchés actions qui ont fini la semaine en large hausse avec un euro étincelant au-dessus de la barre des 1,31 : le CAC 40 a pris 2,27% sur la séance, bien mieux (comme d’habitude ces derniers temps) que les 1,84% du CAC M&S ou que le petit 1% du CAC Small. A ce sujet, de mes rencontres et des comportements boursiers que je peux analyser, je constate que les investisseurs (les gros) reviennent désormais sur les mid caps (sociétés dont la capitalisation boursière est comprise entre 150 millions d’euros et 2 milliards d’euros) – pas encore sur les small. Elles sont plus liquides, ce qui permet aux sociétés de gestion de pouvoir rentrer et surtout de sortir facilement, sans risquer de rester « collé ». En termes de stratégie d’investissement, on ne peut ignorer l’appétit des investisseurs pour les mid caps. Je vous en parlerai donc un peu plus sur le site, puisque c’est ce que j’ai commencé à faire d’ailleurs sur le compte twitter de smallcapsconfidentiel (@scconfidentiel).

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

Télécommunications, médecine, biotechnologies… mettez ces secteurs en plein essor au service de votre portefeuille !

Véritables passionnés, nos spécialistes sont le lien qui vous manquait entre l’innovation et l’expertise financière et boursière, pour vous aider à sélectionner les meilleures recommandations d’investissement.

D’ailleurs, la nouvelle biotech repérée par nos spécialistes pourrait bien vous permettre d’engranger une plus-value de 300% ! Fortune sera faite par les observateurs avertis… et vous pourriez en faire partie dès maintenant…

Plus en détail, sur la semaine, ce sont les cycliques qui ont le plus remonté – sans que la conjoncture s’améliore évidemment, mais sur l’idée que le QE3 va relancer l’économie… Citons par exemple RECYLEX (FR0000120388 avec +26% !) ou encore SEQUANA (FR0000063364, +10%) et JACQUET METAL(FR0000033904, +9%).

Du côté des small caps, ce sont surtout quelques publications, confirmant le ralentissement économique européen, que j’ai retenues : GROUPE CRIT (FR0000036675) ne trouve son salut que grâce à son expansion américaine, qui lui a permis de limiter la casse même si elle perd 3% sur la semaine. Des groupes comme AUBAY (FR0000063737), ACTIA GROUP (FR0000076655) ou encore AUSY (FR0000072621) – qui voit sa rentabilité se dégrader pour cause d’opérations de croissance externe non encore relutives – ont publié des résultats médiocres.

Je terminerai par un feeling personnel.

Vous savez que je suis un grand optimiste devant l’éternel. Eh bien, je vous dévoile un scoop : désormais, je suis plus réservé. Il me semble que les bonnes nouvelles sont dans les cours et que le raisonnement consistant à dire qu’un QE3 fait monter les actions et baisser le dollar a déjà été pricé. Le marché actions vient de 3 065 points il y a six semaines et il vaut, aujourd’hui, près de 3 600 points. C’est 17% de hausse.

Je pense que désormais, les marchés ayant déjà largement anticipé ces bonnes nouvelles et injections de liquidités, il va falloir nous attendre à une consolidation des indices. Et même si je n’aime pas donner de chiffres, il me semble qu’il serait désormais sain et logique que le marché aille rejoindre les 3 300 points. Ca fait 10% de baisse, c’est beaucoup. Mais nous venons d’en prendre 17% !

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire