Même pas peur de la Chine (puisque John Williams le dit)…

Rédigé le 5 janvier 2016 par | Analyses indices, Matières Premières Imprimer

Alors que Wall Street plongeait de -2,5% lundi midi (heure locale), John Williams, le patron de la Fed de San Francisco a déclaré s’attendre au minimum à trois hausse de taux en 2016 — et jusqu’à 5 si les Etats Unis « apportent la preuve de fondamentaux vraiment solides, en termes de dépenses des ménages, en terme de trajectoire économique ».

Il balaye d’un revers de la main les turbulences qui affectent les bourses chinoises. « Cela n’engendre pas une grande inquiétude en ce qui me concerne  ».

Précisons que Mr. Williams est l’un des seuls membres de la Fed à se déplacer régulièrement en Chine ; quoi qu’il déclare, il fait certainement partie des rares économistes américains qui « savent » ce qu’il s’y passe. Mais de là à dire ce qu’il sait vraiment…

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire