La meilleure recette pour Danone ? Alléger !

Rédigé le 27 août 2018 par | Actions, Big caps, Indices, sociétés et marchés Imprimer

La situation est en train de se compliquer pour Danone (FR0000120644-BN) ! Commençons par revenir à notre dernier plan de trade, fin mars.

Le géant français de l’agroalimentaire s’apprêtait alors à tester – une fois de plus – le support (segment vert) de son canal haussier, canal qui perdure depuis maintenant… pratiquement 10 ans (!).

Graphique du cours de l'action Danone

Cliquez sur le graphique pour l’afficher en grand

Pour aller vite et faire simple, disons que je vous soumettais au début du printemps un plan de trade assorti d’un bon vieux principe qui a fait ses preuves : d’abord cibler une zone graphique de long terme qui montre que le marché a fortement réagi à son contact ; et ensuite investir si (et seulement si) elle est confirmée par le signal d’un indicateur technique.

Bref, ce plan de trade visait à prendre appui sur le support du canal haussier et à passer à l’achat si l’indicateur de tendance MACD le confirmait en se retournant à la hausse, et c’est ce qui s’est passé (pastille verte + petite flèche verte).

L’objectif était alors un retour sur la résistance « R » vers 70€ et il est désormais en passe d’être touché rapidement. Pour autant, je prends les devants car la situation se complique et la configuration qui se met en place actuellement devient risquée.

Une plus-value modeste, mais supérieure à la performance du CAC40

Je m’explique :  dans le plan de trade initial, le « déclencheur » technique sélectionné afin de prendre position était un signal MACD, mais celui-ci devait intervenir sur l’axe de propagation (l’oblique verte) qui cadre les rebonds des vagues d’impulsion.

Ce type d’axes est très important dans la mesure où quand il coïncide avec des appuis graphiques, le taux de succès (ou au moins de rebond) est très supérieur à ce que donne une approche dite « classique ».

En l’occurrence, les rebonds sur l’axe de propagation MACD et les supports graphiques sont indiqués par de petites flèches vertes et confirment les observations.

Observons à présent les impacts donnés par les retournements baissiers (petites flèches rouges) des vagues d’impulsion MACD sur leur axe de propagation orange et regardons ce que cela donne comme effet sur les prix.

Voilà donc le risque dont je vous parlais en préambule : la vague MACD arrive en approche rapide du segment orange. En cas de retournement baissier, vu la pertinence des signaux précédents, il n’y a pas à hésiter :  il conviendra selon moi de déboucler rapidement la position, et ce que les 70€ soient touchés ou non.

Pour le moment, le trade fait ressortir une modeste plus-value de 9%, mais c’est toujours beaucoup mieux que la performance du CAC depuis cinq mois…

Autre point que je voulais mentionner : je ne l’avais pas vu lors du dernier plan de trade, mais l’impact baissier des signaux MACD (les petites flèches rouges) sur leur axe de propagation baissier (en orange) fait ressortir ce qui pourrait très probablement être un oblique de résistance graphique de long terme (le segment violet pointillé).

Par conséquent, même si Danone ne devait pas donner de signal de retournement lors du test de la résistance des 70€, le titre va très vite se retrouver confronté à cet obstacle.

On remarquera par ailleurs la formation d’un biseau potentiel entre cette résistance et le support (le segment vert) du canal haussier qui se profile rapidement. En d’autres termes, il n’y aura pas de potentiel, mais en revanche un risque de sortie brutale qui va grimper en flèche dans cette zone comprise entre ces deux segments graphiques, zone représentée par le triangle violet.

Or, en matière de trading, on recherche très exactement les configurations inverses, à savoir un petit risque et un gros potentiel.

Moralité : mieux vaut ici suivre la MACD et déboucler si elle donne un signal de retournement baissier. Et pour ce qui me concerne, tant que Danone ne sera pas sorti de son triangle d’indécision, je ne toucherai pas à l’action.

Bon début de semaine !

Gilles

Le CAC40 cherche son souffle

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Mots clé : - - -

Laissez un commentaire