IMPLANET veut s’implanter en Bourse

Rédigé le 14 novembre 2013 par | Biotechs et Medtechs, IPO, OPA, opérations financières, Mid et Small Caps Imprimer

VENEZ NOUS RENDRE VISITE SUR LE SALON ACTIONARIA !

Nous serons présents sur les 22 & 23 novembre, au Palais des Congrès, Porte Maillot, stand E05, espace Mid&Small Caps.

Venez discuter avec nos rédacteurs, écouter leurs analyses et profiter des offres exceptionnelles que nous vous réservons pour ces deux jours ! Voici d’ailleurs les horaires pour rencontrer nos rédacteurs :           

  • Eric Lewin : vendredi et samedi entre 14h et 16h30
  • Philippe Béchade : vendredi et samedi entre 11h et 13h30
  • Mathieu Lebrun : le vendredi entre 15h et 17h et le samedi entre 10h30 et 12h30
  • Simone Wapler : vendredi et samedi entre 16h et 18h

Et bien sûr, toute l’équipe sera là pour vous renseigner, répondre à vos questions et échanger avec vous !

Inscrivez-vous dès maintenant pour entrer gratuitement !

A très vite,

Nathalie Boneil

La saison des introductions en Bourse bat son plein. J’ai d’ailleurs récemment été invité au déjeuner de présentation d’IMPLANET (FR0010458729), une medtech créée en 2006 qui développe et commercialise des produits d’orthopédie – principalement pour la chirurgie du genou. Ce déjeuner réunissait les banquiers introducteurs mais également les communicants, les conseillers, bref toutes les personnes ayant participé de près ou de loin à cette opération.

Historiquement, positionnée sur les segments de la hanche et du genou, la société opère un virage stratégique majeur et cherche à se développer sur le marché du rachis via un « implant à tresse » baptisé Jazz. Techniquement, cet implant rachidien vient se fixer sur la vertèbre par un système de clivage, évitant ainsi la pose de nombreuses vis. Très franchement, je suis bien incapable de vous vanter les mérites d’un tel implant. Je ne suis pas médecin et, pour ce genre de produits, il est difficile d’avoir un avis clair à moins d’avoir une solide formation médicale…

Regarder du côté de la concurrence peut toutefois nous offrir quelques indications à ce sujet. En effet, Zimmer, l’un des concurrents d’IMPLANET, a déjà lancé un implant du même type, baptisé Universal Clamp, dont les ventes atteignent les 25 millions de dollars. Pour sa part, Jazz a déjà été homologué sur 80% du marché mondial, notamment aux Etats-Unis et en Europe. Plus de 900 implants ont d’ores et déjà été posés en France et aux Etats-Unis – le groupe possède 4 centres en France et 5 aux Etats-Unis dont 3 en Floride.

• Une IPO pour soutenir la croissance

Pour développer ses profits, IMPLANET passe par des accords de distribution avec 14 partenaires dans 12 pays… Mais la société demeure de petite taille avec par exemple un chiffre d’affaires de 6,6 millions d’euros en 2012 et une perte nette de 4,2 millions d’euros. Le premier semestre marque une hausse de seulement 7,2% de son activité à 3,3 millions d’euros avec une perte nette de 2,7 millions d’euros. De fait, le groupe a choisi de s’introduire en Bourse. L’objectif visé ? Accélérer la croissance d’IMPLANET en matière de chirurgie du genou, maximiser l’adoption de Jazz ou encore enrichir la gamme d’implants Jazz tout en développant le réseau commercial.

La levée de fonds porte ainsi sur 10 millions d’euros, mais elle peut atteindre 13,2 millions d’euros en cas d’exercice intégral de la clause d’extension et de l’option de sur-allocation. La fourchette indicative par action est comprise entre 6,08 et 7,42 euros avec une valorisation premoney comprise entre 21 et 25 millions d’euros. A noter que le tour de table est très prestigieux avec notamment Edmond de Rothschild, CM-CIC, Seventure Partners ou encore Auriga Partners. Ces différents actionnaires remettent 2 millions d’euros dans l’opération.

• Que faire ?

La société me semble de qualité et son management est compétent. Néanmoins, je ne suis pas certain que les montants levés soient suffisants pour tenir jusqu’en 2016, année synonyme de cash flow opérationnel positif pour le groupe. Une étude de broker estime des besoins de cash de l’ordre de 16 millions d’euros pour aller jusqu’à 2016, ce qui paraît court avec la levée de fonds. D’où la possibilité selon moi qu’IMPLANET revienne par la suite sur les marchés financiers. Ce n’est bien sûr que mon interprétation personnelle mais il me semble qu’une augmentation de capital soit possible voire plus que probable à terme.

En ce qui me concerne, inutile de vous dire que, fidèle à ma réputation, je ne suis pas à l’aise avec les IPO et je préfère attendre les premières cotations. Si vous êtes plus téméraires que moi, vous pouvez acheter quelques titres. Vous avez jusqu’au 18 novembre pour souscrire. Sinon faites comme moi et attendez patiemment le 25 novembre et les premières cotations.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

Eric Lewin vous propose 3 mois d’essai Satisfait ou 100% remboursé !

Les articles de Small Caps Confidentiel vous passionnent ? Vous aimeriez détenir plus d’informations pratiques pour investir ? Plus de conseils pour engranger les plus-values ?

Découvrez aujourd’hui la lettre d’investissements d’Eric Lewin dédiée aux petites et moyennes valeurs de la cote – et bénéficiez d’une garantie de 3 mois Satisfait ou 100% Remboursé !

Toutes les caractéristiques de sa lettre son dans ce message spécial…

Mots clé : - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire