Mauvaises dettes italiennes : le marché y croit

Rédigé le 11 avril 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Les places européennes viennent de repasser, en quelques minutes, de la déprime (la conjoncture asiatique se dégrade, la Banque mondiale voit la Chine peser durablement sur le rythme de la croissance des pays de la région) à l’euphorie (annonce par le gouvernement italien de la tenue d’une réunion visant à soulager les banques des dettes qui mettent leur survie en péril).

Brusque remontée indicielle sur l’espoir qu’un coup de baguette magique fasse disparaître les mauvaises dettes en Italie.

Nous ne disposons pas des détails (quelqu’un les connaît-il d’ailleurs ?), mais le marché a l’air d’anticiper que tous les problèmes de créances douteuses italiennes (ou irrécupérables) qui s’élèvent entre 180 et 230 Mds€, selon où l’on place le curseur, vont s’évaporer comme par miracle avec la création d’une Super Bad Bank (c’est la rumeur) d’une taille sans précédent sur le vieux continent.

C’est merveilleux de constater la faculté des marchés de croire aux solutions miracles alors que cela fait 7 ans que l’abcès des mauvaises dettes italiennes ne cesse de s’infecter.

Encore un coup de baguette magique de la fée bleue et le petit pantin de bois bancaire va reprendre vie ?

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire