Match Samsung / Apple : le Coréen doit se réinventer

Rédigé le 30 janvier 2015 par | Actions, Big caps, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

APPLE et SamsungLes résultats record d’Apple (AAPL:Nasdaq) sur le dernier trimestre  ont complètement évincé les résultats des autres géants du secteur. Il faut dire que tout va pour le mieux pour la firme de Cuppertino : ses ventes ont progressé de 30% au premier trimestre 2014-2015 (les 3 derniers mois de l’année correspondent au premier trimestre de son exercice) avec notamment une explosion des ventes en Chine de 70% ! Que dire également des 74,5 millions d’Iphone vendus sur cette période ? Les chiffres laissent pantois la communauté financière qui n’en croit pas ce qu’elle voit : et dire qu’ils avaient shorté le titre au mois de décembre (de 119 $ à 105 $) ! Inconscients qu’ils étaient !

Heureusement, erreur vite réparée : le titre a vite rejoint ses plus hauts niveaux (autour de 119 $) et pèse 698 Mds$, la plus grosse capitalisation boursière au monde.

APPLE INC. au 29 janvier 2015

APPLE INC. au 29 janvier 2015

Et que penser de se trésorerie  de 178 Mds$ ?! Apple a de quoi acheter cash Total et LVMH en même temps ! « Incredible », comme disent les Américains.

Mais… de tels résultats ne sont pas juste un effet sectoriel. Apple a vraiment su tirer son épingle du jeu et, quoi qu’en aient dit les média lors de la sortie de l’Iphone 6 (Apple était en manque d’innovation, de grande nouveauté, était-ce la fin de son leadership ? son grand concurrent, Samsung tenait la dragée haute à la firme à la pomme… bref, on a tout entendu à l’époque), ce sont les résultats d’Apple qui étonnent ; pas ceux de Samsung, son principal concurrent.

Samsung : parlons un peu des résultats justement

Les derniers résultats du géant sud-coréen laissent à désirer.  Sur le dernier trimestre, son bénéfice net a reculé de 27% et sur l’ensemble de l’année, Samsung enregistre le premier recul de ses bénéfices depuis trois ans, très exactement de 23,2% à 18,9 Mds$. Et cela ne risque pas de s’arranger car le groupe a averti que l’année en cours sera aussi délicate que l’année écoulée.

D’ores et déjà, sa part de marché dans le monde des smartphone s’est effondrée depuis 2013, passant de 32% à 19,6%. Le groupe se retrouve ainsi au coude à coude avec Apple (en fait, selon les études, Samsung a un point d’avance encore…).

Il faut dire que Samsung est totalement pris en tenaille entre le haut de gamme, tenu par Apple et son Iphone 6, et les fabricants chinois positionnés sur le moyen et l’entrée de gamme (habituez-vous d’ailleurs aux marques suivantes : Xiaomi, Meizu et Micromax).

Samsung compte se développer sur le marché des smartphones bon marché, notamment dans les pays émergents… tout en préparant le successeur du Galaxy, le Galaxy S6 dont la sortie est prévue pour le printemps prochain. Un grand écart pas facile à mettre en œuvre et dont le succès n’est pas garanti : cela peut en effet brouiller l’image de Samsung auprès des consommateurs et nécessiter un marketing complètement différent. Le défi est donc gigantesque pour Samsung dont la part de marché a également baissé dans son propre pays, passant en quelques mois de 61% à 46%.

Et dire qu’en 2003, le groupe était devenu, selon le Boston Consulting Group, la deuxième entreprise la plus innovante au monde derrière Volkswagen…

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire