Au lendemain du massacre de Las Vegas, seul le pétrole broie du noir

Rédigé le 3 octobre 2017 par | Toutes les analyses, US Imprimer

Difficile de trouver un actif qui ne monte pas depuis 8 jours, à part peut-être les actions chinoises… En effet, les Bourses de Shanghai ou Shenzhen sont fermées pour cause de golden week (célébration de l’indépendance de la Chine qui a eu lieu le 02 octobre 1948).

L’hécatombeproduction pétrolière (terme choisi à dessein) de records boursiers de lundi a éclipsé la chute des prix du pétrole (-2,5% vers 50,2$ sur le NYMEX), alors qu’une enquête de Reuters a révélé que la production pétrolière des pays de l’OPEP avait augmenté de 50 000 barils par jour en septembre, trahissant le non-respect des accords de limitation de la production de novembre 2016.

La production de pétrole de schiste américain a certes été perturbée par le cyclone Harvey (qui a frappé le Texas), mais les niveaux d’extraction ont très vite renoué avec leurs records, avec moins de puits inaugurés mais plus de rendement par « pipe ».

Il semblerait que le cours du pétrole ne soit plus un enjeu. Sa récente remontée vers 52$ n’a pas relancé les anticipations d’inflation et les arguments de Janet Yellen ne convainquent guère les marchés. Il n’y a pas plus de raison de monter les taux au motif de pré-signaux inflationnistes qu’en octobre 2016, lorsque le baril de WTI plafonnait… exactement au même niveau qu’aujourd’hui, entre 51 et 52$ !

Lundi 2 octobre 2017 : nous devrions parler de « cascade » de records, mais « hécatombe » nous paraît plus approprié !

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire