Mario et la macro à surveiller de près

Rédigé le 3 juin 2014 par | Analyses indices Imprimer

Depuis quelques semaines, les marchés actions sont frappés de léthargie avec des volumes faibles et une volatilité qui ne porte même plus son nom tant les écarts sont faibles.

Cette semaine par contre promet d’être beaucoup plus mouvementée puisque nous avons, jeudi, la fameuse réunion de la BCE. Jamais une réunion de banque centrale n’avait été attendue avec autant d’impatience par les investisseurs !

inflation zone euro 2014Les chiffres de l’inflation auront été publiés à l’heure ou vous lisez ces lignes… nul doute que Mario Draghi les surveillera de près et que le marché va spéculer sur la réaction de la BCE qui fera tout pour lutter contre la déflation !

Tout le monde attend une baisse des taux : les institutionnels attendent une baisse du refi de 0,25% à 0,15%. De mon côté, je me dis que l’on pourrait bien avoir un taux de rémunération de la facilité de dépôt passer en négatif, ce qui conduirait les banques à ne pas stocker leurs liquidités à la BCE, mais à les faire circuler (se prêter en elles, ou même – soyons fous ! – prêter aux ménages, aux entreprises, que l’argent servie à l’économie réelle !

Mais la BCE est surtout attendue sur des mesures non conventionnelles : on attend notamment des injections de liquidités. On attend le « remède miracle » à l’américaine – comprenez moi : nul remède en réalité, mais un tel flot de liquidités que des bulles se créent de toute part… ravissant les intervenants qui se goinfrent de cet argent gratuit. Mais il est fort probable toutefois que la BCE s’en tienne à l’achat de titrisation de prêts  détenus dans le bilan des banques, de façon à permettre aux banques d’améliorer leurs conditions de prêts, ce qui pourrait leur donner des moyens supplémentaires pour accorder de nouveaux crédits. Bref, plus que deux jours de suspens et nous seront fixés… D’ici là, les marchés n’osent rien faire. 

Remarquez, il faudra également surveiller demain l’ISM des services ainsi que le Beige Book. D’ores et déjà, l’ISM dans l’industrie, sorti hier, lundi, s’est révélé inférieur aux attentes à 53,2 pour le mois de mai.

chomage US 2014Les investisseurs auront enfin un œil sur le taux de chômage américain qui sera publié vendredi. Les économistes  sont plutôt confiants et prévoient un taux de chômage autour de 6,3% avec la création de 210.000 postes.

Evidemment, la Fed décidera de sa prochaine stratégie en fonction (possible hausse des taux courts si jamais la baisse du chômage s’accompagne d’une hausse du salaire horaire,  mais en même temps, un premier trimestre de récession)…

Bref, les marchés ne se concentrent en ce moment QUE sur la macro, ne sont guidés QUE par les politiques monétaires, et les résultats des sociétés ou la micro-économie n’a finalement plus d’importance. Preuve en est : la très faible-réaction des cours de BNP depuis vendredi alors que la banque risque de devoir payer une amende de 10 Mds$… et le fait que le CAC40 n’a même pas réagi à cette sanction – je vous laisse lire l’analyse de Gilles Leclerc sur le sujet, c’est très révélateur !

Vous l’avez compris : tous les yeux étant tournés vers la BCE, le risque est évidemment qu’une fois de plus Mario Draghi n’ai fait que créer du suspens, de l’attente, et que rien ne bouge en réalité. Auquel cas, je pense que la sanction des marchés serait sévère. Attention également par à des chiffres américains moins bons (pires ?) qu’attendus. La consolidation attendue sur les marchés depuis des semaines pourrait alors venir d’un coup et être plus profonde que prévue…

Mots clé : - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Un commentaire pour “Mario et la macro à surveiller de près”

  1. […] C’est ce que vous expliquait Eric Lewin dans La Bourse au quotidien : […]

Laissez un commentaire