La BCE aurait-elle tenté d’endiguer la récession en Allemagne ? Pourtant son PIB se redresse…

Rédigé le 23 octobre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Décidément, nous comprenons de moins en moins, au fil des minutes, l’empressement de Mario Draghi à promettre un nouveau déferlement de fausse monnaie d’ici la mi-décembre : l’enquête Markit PMI d’octobre concernant l’Allemagne (réalisée auprès des directeurs d’achats germaniques) grimpe vers 54,5 en octobre, contre 54,1 en septembre.

Le « flash PMI » publié il y a quelques instants agrège à la fois l’activité industrielle et celle des services, ce qui représente près de 70% de l’économie allemande. Ces chiffres induisent la confirmation d’une croissance sous jacente de +0,4% de l’économie allemande au troisième trimestre et la promesse d’une performance comparable ou supérieure au 4ème trimestre (soit un PIB à +1,6% en 2015).

Le ralentissement de la croissance chinoise pourrait en effet empêcher une telle performance de se réaliser, mais dans ce cas, un « QE au carré » de la BCE n’y changerait rien et la baisse de l’euro (-2% en moins de 24 H) ne ferait qu’ajouter aux pressions déflationnistes et aux vents contraires qu’affronte pékin.

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire