Mario Draghi : « sans moi, pas de croissance »

Rédigé le 29 mai 2017 par | BCE Imprimer

Bon, nous exagérons juste un peu.

Mais la p’tite phrase de l’après-midi est attribuée à Mario Draghi (en conférence de presse à 15h00) : « en dépit de signaux de reprise de l’activité dans la zone euro, la conjoncture demeure fragile et nécessite toujours des conditions monétaires très accommodantes ».

croissance selon draghi

C’est juste une façon de rappeler que sans la BCE, cette croissance n’existerait tout simplement pas, qu’elle n’est toujours pas autonome après 5 ans de TLTRO, de QE et autres injections massives de liquidités et que si ces soutiens sont retirés, le soufflé retombe.

C’est juste histoire de relativiser l’extase post-électorale et pré-législative française… et surtout cette tentative d’abrutissement collective à coup de « nouvel alignement des planètes » et de « la croissance est de retour en Europe, les USA nous regardent avec envie ».

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Un commentaire pour “Mario Draghi : « sans moi, pas de croissance »”

  1. M Draghi se fait pousser vers la sortie par les Allemands.
    Il règle ses comptes avant de partir en lâchant la vérité.
    Un peu comme M Trichet à son époque.
    Bon Trade, il est 21 h US l’Euro décroche nettement.

Laissez un commentaire