Mario Draghi et son club secret banquiers d'affaires... | La Bourse au Quotidien


Mario Draghi et son club secret banquiers d’affaires…

Rédigé le 25 janvier 2018 par | A la une, BCE, Fed, Statistiques et données macro Imprimer

G20-worldDans un article documenté, The Gardian revient sur un fait divers qui n’avait jusqu’à présent pas fait la Une des principaux médias financiers. En effet, seulement quelques entrefilets évoquaient la demande adressée par l’organisme de surveillance de l’UE à Mario Draghi l’enjoignant de ne plus participer aux réunions d’un club secret. Un club de banquiers d’affaires basé à Washington.

Il est baptisé G30, anciennement « Groupe consultatif pour les affaires économiques et monétaires internationales », et serait susceptible d’influencer les décisions politiques internationales au plus haut niveau.

Le club secret des 33

Le G30 compte en fait 33 membres. Un chiffre qui ne doit probablement pas grand-chose au hasard… G33 c’était peut-être un peu trop susceptible d’alimenter les théories complotistes. Cette appartenance est flatteuse. Mais, étalée au grand jour, elle risque d’entacher la réputation d’indépendance de la BCE. En tout cas selon Emily O’Reilly, la médiatrice chargée par le Parlement européen des questions d’éthique. Mme O’Reilly avait déjà fait parler d’elle en enquêtant il y a 2 ans sur le recrutement de José Manuel Barroso, ancien président de la Commission européenne, par Goldman Sachs (Londres)… Toutefois, elle n’avait pu trouver les motifs juridiques de bloquer ce transfert un peu singulier d’un très haut fonctionnaire vers le privé.

Pour en revenir au G30, ses membres sont cooptés par un conseil d’administration anonyme, présidé par Jacob A. Frenkel. C’est l’un des dirigeants de JP Morgan Chase… Difficile d’établir la liste des autres membres du club, il est l’un des plus exclusifs de la planète.

Emily O’Reilly dénonce l’opacité de ce groupe. Elle s’interroge sur ce climat de secret qui protège le contenu de ses réunions. Elle appelle à une publication d’un compte rendu des discussions. (Cela bien entendu, n’arrivera jamais… mais c’est réjouissant de le proposer !)

Sous la pression de l’ONG Corporate Europe Observatory (CEO), elle propose d’interdire à tous les futurs présidents de la BCE de devenir membres du G30. « Il est important de démontrer qu’il existe une séparation claire entre la BCE, organisme superviseur, et l’industrie de la finance qui est affectée par ses décisions. « 

La BCE en porte-à-faux par les US

Nous verrons bien si Mario Draghi est questionné à ce sujet lors de sa première conférence de presse de 2018, ce jeudi. Il faut souligner que c’est la BCE qui théoriquement « prend la main » sur la Fed. C’est la première grande banque centrale à parler cette année.

Ah mais non ! Mario s’est fait couper l’herbe sous le pied… Steven Mnuchin (le Secrétaire US au Trésor) a envoyé, mercredi matin, une torpille sous la ligne de flottaison du dollar en déclarant depuis Davos qu’il se félicite de la faiblesse du dollar. Un avantage pour les Etats-Unis, selon lui.

Jamais un invité politique de haut rang ne s’était rendu responsable d’un tel coup de tabac sur le FOREX. Qui plus est pendant un sommet de Davos… et 24h avant que la BCE se réunisse pour « communiquer aux marchés ».

Peut-elle tenir le même discours? Peut-elle décliner les mêmes éléments de langage que ceux prévus avant le coup d’éclat de Steven Mnuchin ?

Les Etats-Unis mettent la BCE en porte-à-faux dès son premier rendez-vous. Certains parlent déjà de guerre monétaire préméditée, qui vient en appui de la guerre commerciale déclenchée ce week-end avec la Chine, avec la surtaxation des panneaux solaires et de l’électroménager importés de l’empire du Milieu.

Vers une correction des marchés?

Est-ce le genre de coup tordu que l’on pourrait imaginer entre membres du G30 ? Mais si Mario Draghi n’en fait plus partie, cela change-t-il la donne ? Quel est le but poursuivi ? Les marchés ne tiendraient-ils pas là un bon prétexte pour corriger ?

Je vous rappelle que le dernier livre de Jim Rickards En Marche vers la Faillite, vous parle justement de tout cela. De l’organisation des Elites internationales, de leurs prises de décision derrière les simulacres de démocratie aux G20, à Davos… et surtout… du « plan secret » (le plan Ice-9) que les Elites ont prévu pour faire face à la faillite du système. Vous découvrirez comment ces décisions se prennent dans les coulisses des banques centrales, comment les Elites fonctionnent entre elles, et impactent votre avenir. C’est édifiant. Et indispensable à lire.

Mots clé : - - - - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Un commentaire pour “Mario Draghi et son club secret banquiers d’affaires…”

  1. Bonjour Philippe

    Je lis toujours avec beaucoup d’intérêt vos chroniques et me délecte souvent de vos différents degrés d’humour parce que je pense qu’il y en à bien plus que 2 🙂
    Oui je me souviens des recommandations de Jim Rickard, de la dévaluation du dollar programmé, des DTS et de l’approvisionnement des réserves d’Or des pays qui s’y prépare.
    Ma question est, en tant que trader d’un tout petit portefeuille, je me vois plus profiter de la période par des prises de positions à effet de levier, bien gérer bien sûr, que part de l’achat d’or ou d’argent physique hélas. S’il devait y avoir un crack qui effondre le système bancaire ou qui le fragilise fortement…
    – comment choisir le Broker qui saura survivre à ce séisme
    – comment récupérer les bénéfices engendrés chez le Broker, s’il est sensé recréditer mon compte d’une banque qui fait faillite ou qui à temporairement gelé les retrait voire qui a saisi les fonds pour sa survie.
    Ducoup comment cette valeur parviendra jusqu’a moi et sou quel forme. (je sais bien que vous n’êtes pas devin mais vos idées m’aideront à comprendre la situation)
    – Comment choisir un Broker qui respectera ses engagement et vous restituera vos gains ou simplement votre reste de trésorerie.
    Voilà ce sont des questions qui me travaille et m’empêche de m’investir plus à fond dans le trade.
    Auriez-vous quelques recommandations de choix de Broker qui selon vous sont sur. Est-ce que l’association Prorealtime et interactive Broker est un bon choix selon vous, je ne vous engage pas dans vos réponses mais vous demande juste votre avis et /ou de m’orienter un peu.
    Je trouve que le monde du trade un monde un peu seul, j’aimerai pouvoir discuter en français avec des traders: sur nos positions ou pour avoir des conseils et même prendre des cours sur la finances de la bourse spécifiquement.
    Merci pour votre lecture, ne changer rien c’est super comme ça.
    Bien le bonjour à vos collègues que je suis tout autant mais il faut être rentier ou fortuné pour s’abonner à tous vos services, dommage.

    Amicalement Anthonny Bardoux
    Bruxelles et épisodiquement Paris
    courrier.abardoux@laposte.net

Laissez un commentaire