Encore un mois de boursier « caviar et champagne », avec un arrière goût de terreur

Rédigé le 20 novembre 2015 par | Autres indices, Cac 40, Toutes les analyses Imprimer

Les terribles évènements qui se sont déroulés il y a une semaine n’ont pas sapé la confiance des marchés : l’échéance novembre sur les contrats à terme « PX1 » (CAC40) qui vient de s’achever à 16 H 00 se solde par une performance ébouriffante de +225Pts (+5,2%), dont la moitié des gains (+2,6%) ressort « post-attentats ».

Sous l’impact de trimestriels médiocres et de la révision à la baisse des anticipations de croissance, la tendance avait commencé à se retourner à la baisse la semaine précédente (-3,5%) et personne à la veille du weekend n’anticipait qu’elle redevienne euphorique cette semaine… encore moins vendredi soir, une fois connu l’horreur des attentats et l’instauration d’un état d’urgence en France.

Ses conséquences sur le tourisme à Paris sont déjà impressionnantes : chute verticale de la fréquentation des lieux de loisirs, désertion des centres commerciaux et des grands magasins… il n’est pas certain que, bien à l’abri et en sécurité devant son écran d’ordinateur, le consommateur ait envie de faire chauffer sa carte bleue sur Alibabamazon.com ou VentesPrivées, du Showroom (FR0013006558 SRP) du BonCoin.com.

Et pourtant, les indices boursiers ont doublé leurs gains de l’échéance novembre à l’issue de cette seule semaine : cela traduit vraiment la croyance qui dérive dangereusement vers la « pensée magique » que n’importe quel désastre –y compris les fait de guerre, cyclones, tsunamis, faillites majeures, ou le chaos géopolitique – peut procurer aux banques centrales une justification inattaquable pour augmenter la dose de drogue monétaire allouée aux marchés.

Mais comment Mario Draghi va-t-il pouvoir démontrer l’urgence d’injecter encore plus d’argent dans un système financier qui en regorge déjà, à tel point que tous les indices boursiers gravitent à 2 ou 3% de leur records absolus… alors que rien ne va plus ?

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire