Mario Draghi a à peine dégainé, les marchés ont déjà tiré

Rédigé le 2 mars 2016 par | Actions, Analyses indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Cinquième séance de hausse pour le CAC 40 alors que les spéculations vont bon train sur une action de la BCE le 10 mars. En effet, depuis le début de la semaine, la publication de statistiques macroéconomiques décevantes en Zone euro donne du baume au cœur aux marchés, qui envisagent de nouveau une montée au créneau de Mario Draghi la semaine prochaine.

Quelles sont les stats si décevantes qui réjouissent les marchés ?

L’inflation de la Zone euro est retombée dans le rouge en février (en repli de 0,2%) alors que, par comparaison, elle avait progressé de 0,3% en janvier.

Les chiffres d’activité sont aussi réjouissants – pardon, décevants. L’indice PMI Markit Zone euro reflète un nouveau ralentissement dans le secteur manufacturier en février… Et Goldman Sachs a publié une note en début de semaine évoquant de fortes attentes sur la BCE.

Et le fait est qu’hier, depuis Francfort, en fin d’après-midi, Mario Draghi a confirmé à demi-mot que face à la montée des risques et à une inflation très décevante, la BCE se préparait à agir et qu’elle n’envisageait tout simplement aucune limite à son action.

Plus largement, le passage en mode risk on sur les marchés s’explique aussi par le rebond du baril dont je vous parlais hier. D’ailleurs, quand je vous disais que les pétrolières avaient bien rebondi, revenant dans le top du palmarès… eh bien, dans Agora Trading, nous avons réalisé un gain de 25% sur CGG. Je vous explique dans cette vidéo comment faire.

Concernant le baril donc, on surveillera les stocks hebdomadaires de Brut cet après-midi. L’American Petroleum Institute (API) indiquait hier soir que les stocks avaient bondi de 9,9 millions de barils aux Etats-Unis la semaine dernière, et le consensus Bloomberg table, lui, sur une hausse de 3,4 millions de barils.

Au-delà de l’aspect Pétrole, la forte accélération haussière de Wall Street hier soir a également confirmé la bonne orientation générale du risque.

En plein Super Tuesday sur le front politique, la Bourse américaine a salué la hausse plus marquée que prévu de l’ISM manufacturier en février ainsi que des dépenses dans la construction ressortis à un plus haut de huit ans. Le risque d’une récession de la première économie mondiale s’éloigne, et il faudra suivre les chiffres de l’emploi de l’enquête ADP cet après-midi avant le Beige Book de la Fed en soirée. Si tout va bien, la Fed devrait donc poursuivre son resserrement monétaire en mars.

Au niveau corporate en ce mercredi, ce sont surtout les gadins de valeurs moyennes qui retiennent notre attention.

Nexity chute alors que le groupe BPCE va céder l’ensemble de sa participation de la société immobilière, Groupe Fnac… chute alors que Darty a reçu une offre concurrente de la part de Conforama… et BioMérieux chute sur des résultats annuels décevants et des prévisions 2016 inférieures aux attentes.

Mots clé : - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire