Marchés versatiles et volatils

Rédigé le 17 avril 2014 par | Cac 40, Indices, sociétés et marchés Imprimer

Mardi, alors que le marché restait en phase de reprise technique jusqu’à 16h, en fin d’après-midi un regain de tension en Ukraine a fait nettement replonger les marchés. En cause : des rumeurs de parachutage de troupes russes en Ukraine.

Cela a causé un important sell-off à Wall Street, notamment sur le Nasdaq qui est passé de près de +1% de hausse à -2% de baisse vers 19h mardi soir. Pour autant, la versatilité était au rendez-vous puisque, ensuite, alors que la tension géopolitique se tassait, les indices sont brutalement repartis dans le sens inverse pour finalement terminer la séance… dans le vert ! Reverse assez fou dans son amplitude !

Mercredi ensuite, l’humeur se poursuivait avec des comptes corporate plutôt meilleurs qu’attendu dans l’ensemble (seul Bank of America a un peu déçu contrairement aux Intel et autres Yahoo!) et la parution dans la nuit de mardi à mercredi d’un PIB chinois au premier trimestre légèrement meilleur que prévu (+7,4% contre +7,3% de consensus).

Sur les marchés, objectivement, je partage pleinement ce que disait mon collègue Philippe dans sa lettre Pitbull : « Prendre des positions spéculatives ou même plus fondamentales dans ces conditions revient à jouer à la roulette russe ».

Si mardi matin, je n’étais déjà plus trop à l’aise à l’achat avec un CAC 40 revenant vers les 4 400 points, autant vous dire que mardi soir je n’aurais vraiment rien acheté… Et ce, même si nous avons eu quelques possibilités en soirée. Car en daily, vu les avalements baissiers laissés la veille en clôture, je ne pensais pas que nous reverrions les 4 400 points dès le mercredi matin.

CAC 40

Et que dire du S&P 500 avec un balayage des stops dans un sens puis dans l’autre depuis mardi où l’indice élargi, après une hausse au-dessus des 1 840 points à l’ouverture des cas est tout de même retombé sur les 1 815 points à 19h avant de gaper à la hausse sur les futures dans la nuit de mardi à mercredi sur les 1 855 points, après le PIB chinois donc.

S&P 500

Franchement, près de 70 points cumulés de delta de S&P en à peine quelques heures n’est pour le moins pas fréquent et difficilement tradable… à part en prenant des stops. Et croyez-moi, j’en connais beaucoup qui ont « pris cher » entre mardi soir et mercredi matin. Ce n’est pas notre cas.

Mots clé : - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire