Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Si les marchés montent… c’est parce qu’ils montent

Rédigé le 2 mars 2017 par | Analyses indices, Fed, Statistiques et données macro, US Imprimer

Après Robert Kaplan et de John Williams, hier, qui nous expliquaient que la robustesse du marché de l’emploi justifiait un tour de vis monétaire en mars, c’est au tour de Jay Powell, un des gouverneurs du board de la Fed, de nous expliquer que l’envolée des indices US est due « aux attentes positives » relatives aux effets de la réforme fiscale promise par Trump. Voilà encore un chapitre du story telling autour de cette thématique, matraquée au plus haut niveau. Un bel écran de fumée de plus.

En ce qui concerne la hausse des taux, Powell confirme qu’un consensus se dessine autour d’une hausse de taux dans 10 jours, ce qui s’inscrit dans une stratégie de hausse graduelle du loyer de l’argent. Et dans la catégorie « le serpent qui se mord la queue », Mr Powell nous explique que la hausse des marché réduit le risque financier que ferait peser en théorie une hausse de taux dans une économie en croissance modeste.

serpent se mord la queue

Autrement dit, ce n’est pas l’amélioration de l’économie qui soutient Wall Street mais la hausse de Wall Street qui conforte la sphère financière… et c’est bien les anticipations qui rendent les niveaux de valorisation actuels soutenables et invitent à écarter le soupçon de bulle boursière.

Comprenez : »si les cours sont aussi hauts, c’est que les attentes sont élevées… » mais elles le sont trop systématiquement depuis 6 ans, ce qui n’a jamais remis en cause la reflation des actifs.

Mr Powell n’évoque à aucun moment les flux comme cause du phénomène et juge les marchés rationnels puisqu’il n’y a pas d’emballement haussier, y compris depuis le 8 novembre dernier. Les perspectives s’améliorent, c’est tout et l’inflation est sous contrôle, donc la Bourse monte. Tout va bien !

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire