Les marchés européens : Pourquoi sonnent-t-ils encore plus creux ce lundi 28 que le 15 août ?

Rédigé le 28 août 2017 par | Cac 40, Europe, Indices, sociétés et marchés Imprimer

Pourquoi les marchés européens demeurent désespérément inexistants malgré la rentrée de la plupart des opérateurs ?

Il ne s’était apparemment échangé que 300 M€ à Paris au bout de 90 minutes de cotations ! Non, ne rebootez pas votre ordinateur, ne perdrez pas votre temps à multiplier les sources pour recouper les données concernant les volumes. Nous avons bien vérifié : il ne s’est effectivement pas échangé grand chose à Paris — seulement l’équivalent d’une première demi-heure de cotations.

Si de nombreux opérateurs sont rentrés depuis une semaine ou ce week-end, l’activité sur le CAC40 demeure désespérément inexistante. L’excuse invoquée depuis lundi dernier est que personne ne prendrait d’initiative avant Jackson Hole. Les banquiers centraux/maîtres du monde avaient pourtant prévenu qu’ils ne diraient rien qui puisse intéresser les marchés… et ils ont tenu parole.

Jackson Hole est terminé et rien d’intéressant n’en est ressorti. Par conséquent, l’euro poursuit son ascension vers 1,1930.

De plus, la Maison Blanche a fait savoir vendredi que Donald Trump dévoilerait son « plan fiscal » remastérisé ce mercredi (lors d’un déplacement dans le Missouri) mais Wall Street n’a même pas frémi.

Depuis, Houston est sous les eaux et toutes les raffineries du Texas sont à l’arrêt, mais le prix du baril ne bouge même pas.

lors, les opérateurs peuvent prendre tout le temps de disserter sur les transferts footballistiques du PSG à 8 zéros ou sur la chute de la cote de popularité d’Emmanuel Macron.

Or, la principale raison du vide sidéral observé à la Bourse de Paris et sur les marchés européens ce matin est en fait purement mécanique : la Bourse de Londres est fermée ce lundi pour cause de jour férie au Royaume-Uni !

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire