Les marchés en dérapages incontrôlés

Rédigé le 10 mai 2012 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Au moins, on sait d’où vont venir les ennuis. Les investisseurs se posent tous la même question : la consolidation en place depuis fin mars a-t-elle ramené le marché sur un bon niveau d’achat ou bien le rebond des marchés actions débuté fin 2011 est-il bel et bien fini ? Il semble que le sommet soit déjà derrière nous…

Il est vrai que ce rebond boursier, initié fin novembre, a eu de quoi étonner : personne ne savait véritablement sur quoi il reposait.

Une croissance toujours faible dans les pays développés — pour ne pas dire négative dans plusieurs pays membres de la Zone euro. Des créations d’emplois plus déprimées que jamais : les entreprises licencient afin de serrer les coûts au maximum. Des perspectives macro-économiques d’une rare noirceur — surtout depuis les élections présidentielles françaises et les législatives grecques. Louche. Incompréhensible.

Manque de chance, la plupart des investisseurs ont raté ce rebond.

Lorsque les indices actions ont commencé à décoller fin octobre, personne n’y a cru. Même le plus haussier ténor des plateaux de télévision ne prévoyait pas sérieusement une progression continue — de près d’un semestre — des actions ! Voilà un beau résumé des marchés : tout le monde pleure lorsque les cours baissent et tout le monde gémit lorsqu’ils remontent.

Une fois la consolidation avérée, depuis fin mars, qui ose se repositionner à l’achat vu le contexte macro actuel ? Et chaque jour, de nouveaux investisseurs se demandent s’ils ne sont pas en train de rater un nouveau rebond.

Que ceux qui s’arrachent les cheveux se détendent : le rebond a touché à sa fin et la consolidation qui est en place depuis fin mars ne nous donne pas pour autant de nouveaux niveaux d’achat.

C’est du moins ce que suggère un indicateur avancé assez original, le Dow Transports. Un sous-indice du Dow Jones qui suit l’évolution boursière de vingt spécialistes du transport (routier, aérien ou maritime).

Or qu’a fait le Dow Transports depuis fin janvier ? Il a reculé. Comparé à l’ensemble du marché, il a fait moins bien, comme le montre la courbe rouge du graphique ci-dessous. C’est la preuve que le pétrole cher est en train d’assommer la reprise. C’est ce que Sébastien Duhamel vous expliquait d’ailleurs très bien à la mi-février.

Le secteur des transports s'effondre

Le secteur du transport est évidemment l’un des plus touchés par une hausse des coûts de l’énergie, et du pétrole en particulier. Vu l’augmentation récente du baril de brut, l’activité devient moins rentable et les investisseurs en tirent les conséquences qui s’imposent sur les marchés : ils vendent les actions des transporteurs.

Mais ce n’est qu’une partie des enseignements à tirer de cet écart grandissant entre l’ensemble du marché et le secteur des transports. Lorsque ce dernier va mal, c’est la preuve que l’économie dans son ensemble s’apprête à souffrir de la cherté de l’énergie.

Non seulement il devient plus coûteux de déplacer un bien d’un point à l’autre de la planète, mais les coûts de production explosent dans l’industrie, par exemple. Plus lentement, mais pas moins sûrement.

C’est pourquoi un certain nombre de théoriciens du Dow Jones estiment que le secteur des transports constitue un indicateur avancé pour l’ensemble des marchés actions.

Voilà une bonne nouvelle pour tous ceux qui ont raté la reprise : elle touche à sa fin ! Ils vont enfin arrêter de ne pas gagner d’argent et vont retrouver leur vie normale — qui consiste généralement en perdre lors des marchés baissiers…

[NDLR : vous perdez de l’argent dans les marchés baissiers, vous ? changez de tactique ! Les CFD vous permettent de jouer la hausse comme la baisse des marchés, et de gagner de l’argent quel que soit la tendance. Pour en savoir plus, poursuivez votre lecture]

Mots clé : -

Marc Mayor
Marc Mayor

Marc Mayor est le fondateur et président d’Inside ALPHA, une entreprise helvétique spécialiste des approches financières éliminant le risque de marché (investissements dits « ‘neutres au marché »). Depuis plus de 10 ans, Marc analyse avec humour et sagacité le comportement des initiés de la Bourse, notamment dans les colonnes de sa rubrique hebdomadaire « Le Coin des Insiders », qui paraît chaque vendredi dans le quotidien financier L’Agefi (Suisse).

Auteur à succès, il préside aussi un cycle régulier de conférences réunissant des investisseurs, tant professionnels que privés, notamment sur le thème des métaux (de base ou précieux) et de l’énergie (fossile, nucléaire ou renouvelable).

Laissez un commentaire