L’OREAL : trading range à jouer

Rédigé le 21 juin 2012 par | Big caps Imprimer

VOTRE RETRAITE EST EN DANGER !

Découvrez la vérité ici…

Comme je vous le disais dernièrement dans ces colonnes, comme d’ailleurs dans mon dernier webinaire (je remercie au passage ceux d’entre vous qui y ont assisté), pour gagner de l’argent sur les marchés, il faut respecter des règles strictes, notamment en termes de risk/reward.

Je reviens aujourd’hui sur ce concept, exemple à l’appui avec L’OREAL (FR0000120321).

Le ratio risk/reward

Quand vous prenez une position sur les marchés, vous devez toujours suivre deux étapes :

1. avant même de savoir quels sont vos objectifs, vous devez toujours savoir combien vous êtes prêt à perdre. C’est la notion de risque (risk) ;

2. vous devez ensuite vous fixer des objectifs et vous y tenir. C’est ce que l’on appelle le rendement (reward).

Jusque-là, rien de bien sorcier. Venons-en maintenant à notre fameux ratio.

Pour légitimer l’ouverture de la position, vous devez alors mesurer ce que l’on appelle le ratio risk/reward (ou risque/rendement). Et, précisément ici, il doit toujours être compris entre 2 et 3. Dit autrement, vous devez espérer gagner au moins deux (voire trois) fois plus que ce que vous êtes prêt à perdre. Si vous accepter de risquer de perdre 1 euro, vous devez espérer gagner entre 2 et 3 euros…

La finalité est simple. Sur les marchés, inutile d’avoir raison à tous les coups. C’est d’ailleurs totalement impossible. Un trader peut seulement avoir raison une fois sur deux, voire moins, mais gagner de l’argent sur la durée. La différence vient de la gestion du risk/reward de ses positions. Car, par exemple, si vous avez raison neuf fois sur 10 mais que vous ne gagnez qu’ 1 euro à chaque fois et que la dixième position, qui s’avère donc mauvaise, vous coûte plus de 10 euros, vous ne faites pas croître votre capital dans la durée. Tous vos trades gagnants n’auront donc servis à rien.

Avec un ratio risk/reward compris entre 2 et 3, vous pouvez ainsi vous tromper deux fois sur trois et, malgré tout, gagner de l’argent dans la durée : la position gagnante sur trois doit seulement rapporter plus que le cumul des pertes subies sur les deux trades perdants.

Ce sera le cas si vous respectez cette règle (et que vous tenez vos stops évidemment). Voyons maintenant une application pratique avec le cas de L’OREAL (FR0000120321).

Le trading range : une application concrète idéale

Regardez le graphique de la valeur ci-dessous :

Trading range L'Oréal
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Comme vous pouvez le constater avec les deux lignes noires horizontales en pointillés, le titre évolue entre 87,50 euros et 94,50 euros depuis plusieurs semaines.

L’idée est donc simple : chercher à vendre dans la zone haute (au-dessus des 93 euros) et à acheter sous les 89 euros. Les stops sont clairs et limpides, en cas de rupture à la hausse ou à la baisse des bornes évoquées juste avant.

C’est d’ailleurs exactement ce que nous avons fait avec mes abonnés mercredi dernier au-dessus des 93 euros : pris une position à la vente. Le risque unitaire est inférieur à 1,5 euro pour un objectif de retracement vers la zone d’achat des 89 euros. Notre ratio est donc largement respecté ! D’ailleurs, alors que le titre revenait près des 90 euros vendredi dernier, nous en avons profité pour encaisser un sixième gain d’affilée sur L’OREAL.

A vous de jouer le prochain trade donc !

C’est ainsi toujours avec ce souci d’optimisation du risque que vous devez vous positionner, et surtout quand vous jouer des CFD. Vous verrez que cette stratégie est payante !

Mots clé : - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

2 commentaires pour “L’OREAL : trading range à jouer”

  1. […] de Sharpe de 1,3 précisément. Cette belle performance tient notamment à mon ratio risk /reward (dont je vous parlais la semaine dernière dans le Billet du Trader), historiquement très […]

  2. […] des 1,3 précisément. L’explication tient notamment au fait que mon ratio risk/reward (dont je vous parlais dans un précédent article) est historiquement très […]

Laissez un commentaire