L’or teste une résistance intéressante mais pas décisive

Rédigé le 5 juillet 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

L’once d’or franchit de nouveau le cap des 1335$ alors que la tension monte en Italie et en Allemagne dans le compartiment bancaire (BMPS, Unicredit, Deutsche bank).

L’or teste une résistance intéressante, mais pas encore décisive.

Mais un cap décisif serait franchi en cas de débordement des 1355 points (le zénith du 24 juin). Le prochain objectif ne serait autre que 1 400$, mais il va falloir un nouveau catalyseur.

Ce nouveau catalyseur est la certitude que des flux d’argent fictif vont être déversés, notamment pour renflouer les banques italiennes. Et pour cela, il faudrait le feu vert de l’Allemagne.

Ce n’est donc pas encore gagné, loin de là !

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Un commentaire pour “L’or teste une résistance intéressante mais pas décisive”

  1. […] L'once d'or franchit de nouveau le cap des 1335$ alors que la tension monte en Italie et en Allemagne dans le compartiment bancaire (BMPS, Unicredit, Deutsche  […]

Laissez un commentaire