L’or a un goût de bulle – de champagne seulement !

Rédigé le 17 août 2011 par | Matières Premières Imprimer

Cher trader,

La tempête boursière s’est un peu calmée.

Si vous avez suivi nos conseils, vous avez dû acheter le marché vers le 5 août, autour des 3 300 points. Un peu trop tôt, j’en suis désolée. Je pensais que le marché tiendrait sur les 3 330 points. Il est allé jusqu’à tester les 2 980 points avant de rebondir. 10% plus bas. Remarquez, comme me le disait Philippe en début de mois, l’idée n’était pas d’acheter au plus bas – difficile à saisir – mais bien d’acheter des titres à prix cassé et d’investir car le potentiel de hausse était infiniment plus intéressant que le risque de poursuite de la baisse :

« Je ne dis pas qu’en achetant aujourd’hui nous achetons au plus bas. Oui, le marché va peut-être encore perdre 200 points. Si ça se trouve, la purge n’est pas finie et, lundi, nous aurons un nouveau krach. Ils vont peut-être nous amener le CAC 40 sur les 3 000. Et alors ? On se renforcera.

C’est comme ça que l’on doit raisonner en Bourse ; c’est comme cela que l’on investit. On achète des ‘valo’ a des prix absurdes pour du moyen terme. Et là, si on n’achète pas MAINTENANT, on n’achètera jamais. »

Nous avons donc racheté le marché 10% trop haut. Pas grave. Pour l’instant, le rebond semble s’être mis en place. Nous irons sans doute re-tester les 3 000 points, pour confirmer la solidité de ce support – ou au contraire l’enfoncer. Mais pour l’instant, nous soufflons un peu.

Profitons alors de cette accalmie pour faire un tour du côté des autres actifs. En fait non : pas du côté des autres actifs, mais du côté de l’or uniquement. Vous savez qu’aux Publications Agora, nous adorons l’or – et assumons pleinement la redondance phonétique.

Depuis que l’or a franchi les 1 000 dollars l’once, nous avons pris l’habitude d’ouvrir le champagne chaque fois que l’or gagne 100 dollars. Oui, depuis quelques temps, nous trinquons beaucoup. Surtout depuis la mi-juillet où l’or a franchi les 1 600 dollars le 18, puis 1 700 dollars le 8 août et les 1 800 dollars le 11 août dernier.

Nous salivons d’avance et les bulles pétillent dans nos verres chaque fois que l’or se rapproche d’un nouveau palier.

Graphique: Gold IndexPour agrandir le graphique, cliquez dessus

Très honnêtement, à ce rythme là, vos rédacteurs seront alcooliques avant que l’or n’atteigne les 5 000 dollars. (Qui est notre objectif, je vous le rappelle – pas d’être alcoolique, évidemment, mais de voir l’or à 5 000 dollars.)

Nous demandons donc aux autorités compétentes une pause ! La hausse a été bien trop rapide depuis la fin juin ; notre foie prie pour une petite pause. Il nous faudrait une petite consolidation salutaire.

Mais tenez, à propos d’autorités compétentes : je suis tombée sur un article de Marc Touati, pour qui l’or est un attrape-nigauds à ces niveaux, et est en phase de bulle. Dommage, il rate de très bonnes occasions de s’hydrater d’un excellent breuvage. Grave erreur Monsieur Touati ! Partant de ce constat, peut-être a-t-il commis d’autres erreurs de jugement et oserons-nous alors remettre sa compétente autorité en question ?

Ni une ni deux, je remets l’article à Simone Wapler, notre spécialiste de l’or, qui s’est empressée de rédiger cet article (que je reproduis ci-dessous) en « droit de réponse ». Car bientôt alcooliques, oui, mais gogos, certainement pas.

Et puisque nous parlons d’or, vous commencez à le savoir désormais : le 16 septembre, nous organisons une grande Journée de Conférences dédiées à l’OR. Quels objectifs, quels niveaux ? Quand, quoi, comment acheter ? Quand et comment détecter une bulle sur l’or ? Comment anticiper les replis ? Tenez, savez-vous quel type de pièces il faut acheter ? A quel prix et quand revendre ? Maîtrisez-vous la fiscalité de l’or ? Savez-vous chez qui acheter vos pièces et lingots ? Savez-vous analyser une minière, et savoir à quel moment il faut se positionner ? Comment comprendre ses réserves et ses données financières ?

Non ? Eh bien venez nous rejoindre et apprendre tout cela le 16 septembre.

Avec un peu de chance, nous trinquerons aux 2 000 dollars l’once avec vous !

Bons investissements, et modérez votre consommation – surtout de bulles !

Mots clé : -

Nathalie Boneil
Nathalie Boneil
Directrice de la rédaction aux Publications Agora

Nathalie Boneil est Directrice de la rédaction aux Publications Agora. Elle a travaillé dans l’univers de la Bourse plus de 4 ans – mais c’est depuis toute petite que son grand-père lui parle des marchés et de l’investissement. Aujourd’hui, elle travaille avec nos rédacteurs et analystes sur les marchés actions pour qu’ils vous proposent les meilleurs services, les meilleures idées d’investissements, de manière la plus simple et la plus profitable qui soit pour vous.

Son rôle est tout simple : rendre les idées, les méthodes, les stratégies de nos analystes professionnels facilement compréhensibles et directement applicables pour vous. Elle met l’analyse technique à votre portée, vous montre les opportunités, les pièges à éviter, et vous explique les moyens de vous positionner sans vous noyer dans un jargon d’experts.

Laissez un commentaire