Long Volkswagen/short Tesla : gagnez sur les deux tableaux ! (1/2)

Rédigé le 18 octobre 2017 par | Actions, Algos, Big caps Imprimer

Allez, je me sens d’humeur joyeuse. Les marchés ne baisseront plus jamais, plus personne ne peut perdre d’argent en Bourse, la hausse est éternelle, et le Père Noël mettra une Harley Davidson sous mon sapin.

Alors je vous propose aujourd’hui un plan de trade en deux parties. En fait, ces deux plans de trade s’articulent autour d’une stratégie de la famille des « long/short« .

Ces stratégies sont généralement mises en place par les hedge fund. Il en existe une ribambelle de variantes, mais cette stratégie consiste à acheter une valeur « forte » et dans le même temps vendre une valeur « faible ». De cette manière, vous gagnez sur les deux tableaux d’un même secteur ! Ici, nous allons jouer avec le secteur automobile.

Identifier les faibles et les forts d’un secteur

Sans rentrer dans les aspects de l’analyse fondamentale, il y a quand même quelques chiffres qui mettent les choses en perspectives.

Prenez Volkswagen. C’est le premier constructeur automobile européen. Son résultat net prévisionnel pour 2017 est de 11,737 M€, ce qui donne un PER de 6,2. Quant à sa capitalisation boursière, elle atteint 73 800 M€.

Maintenant, Tesla – l’une des égéries des Bourses américaines. Sa capitalisation boursière avoisine les 58 510 M$ (environ 49 800 M€), ce qui signifie que VW ne vaudrait que 30% de plus que Tesla… alors que le résultat net prévisionnel 2017 de Tesla devrait être (encore) en perte de 1 500 M$ et que son PER est incalculable car les pertes sont récurrentes. Tesla ne devrait pas dégager de profit, même maigres, avant 2019. Enfin, les difficultés de production s’amoncellent pour le groupe qui vient d’ailleurs de licencier plus de 400 employés dans ce secteur. Un pré-profit warning se profilerait-il ?

Cela étant dit, et quelles que soient les opinions sur ces groupes à long terme, le juge de paix, ce sont les prix et les graphes.

Alors nous allons commencer par la valeur forte, et un trade long sur Volkswagen.

Potentiel de hausse pour Volkswagen

Volkswagen (DE0007664039 – VOW3) évolue actuellement dans un canal haussier (vert). Le dernier rebond (flèche verte) sur le support de ce canal a permis aux cours de rejoindre la zone ultra-sensible qui se situe vers 145€. Cette zone est une résistance graphique (rectangle rouge horizontal) qui correspond aussi aux 50% de retracement de la vague de hausse de long terme.

Volkswagen en données mensuelles Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Si l’action passe cet obstacle, la route sera ouverte pour retracer un premier objectif (O1) vers 170€ (61,8% de Fibonacci + objectif graphique daily). Le potentiel est donc d’une quinzaine de pourcents.

Le deuxième objectif est O2. Il correspond à une résistance graphique et à un report de l’amplitude des mouvements (flèches verticales orange). Sur le long terme, O2 n’est pas hors de portée, même si cela correspond à une performance de l’ordre de 40% par rapport aux cours actuels. Mais quand VW étendra sa gamme de véhicules électriques et annoncera la mise en place de logiciels de conduite automatiques… (petit clin d’oeil à Tesla qui ne restera pas bien longtemps seul sur ce marché), tout sera possible !

Bref, pour l’instant, je me concentre sur O1 et si VW y parvient, je reviendrai vers vous.

Maintenant, en passant à la vue journalière, pour affiner le tir.

Récemment, VW a entamé une consolidation à l’intérieur du petit canal vert. On peut parler de consolidation car la dynamique de fond est toujours positive (grand canal gris).

Volkswagen en données mensuelles Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

La cassure de la résistance du canal de court terme (vert) devrait relancer la dynamique haussière. Mais je note surtout qu’une figure de retournement, un « W », est apparue (en blanc). Or la ligne d’eau du « W » se situe… vers 145€, soit sur la résistance mensuelle dont nous venons de parler ! Magiiiiique.

Et si le « W » est confirmé, l’objectif… correspond à un retracement sur 170€ (amplitudes = flèches verticales blanches), qui correspond à notre objectif O1 précédemment dont nous venons de parler ! Magiiiiique (bis).

Comme quoi, le pilotage automatique n’est pas que l’apanage de Tesla. Vous l’avez sans doute remarqué, les algos s’en chargent très bien !

Pour prendre position sur VW, attendez que le titre ait franchi la résistance mensuelle qui correspond au niveau de validation du « W » de la vue journalière (148,5€ en clôture) pour prendre position et viser O1 dans un premier temps.

Bon trades et à lundi pour le short Tesla !

Gilles Leclerc

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire