Linkedin perd 43% : un échantillon de ce qui attend le S&P ou le Nasdaq ?

Rédigé le 8 février 2016 par | Big caps, US Imprimer

LinkedIn (LNKD-Nyse) a perdu, vendredi, l’équivalent de la capitalisation de Twitter (plus de 11 Mds$). -44%, c’est plus qu’une chute… parlons de désintégration pour cette valeur vedette.  On n’avait plus vu ça depuis l’effondrement similaire de Crocs (-58% en une seule séance le 13 novembre 2008), le fabriquant des chaussures en caoutchouc synthétique les plus hideuses (mais aussi les plus confortables) de l’histoire.

chute LINKEDIN

LinkedIn, qui revendique 414 millions de membres inscrits, annonce une hausse de 40% de son bénéfice à 249 Mns$ et une hausse de 34% du chiffre d’affaires de 862 Mns$ (soit près de 3 Mds$ en 2015)… Le problème ? LinkedIn indique qu’il ne fera pas mieux en 2016.

Le haricot magique stoppe soudain sa progression ?

Un scénario intolérable pour Wall Street qui avait pris la courbe ascendante des 5 années précédentes et l’avait prolongée jusqu’en 2020, ce qui signifiait 1 milliard de membres et 10 Mds$ de chiffre d’affaire à terme… et je caricature à peine.

En réalité, les algorithmes se sont déchainés (Gilles vous a très bien expliqué comment ils fonctionnent), les supports graphiques tombant comme des dominos.

Un krach qui en dit long sur la situation de bulle de nombreuses valorisations dans le secteur des réseaux sociaux et sur la substitution des investisseurs au profit des machines. Une répétition à échelle réduite de ce qui attend le S&P ou le Nasdaq cette année ?

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire