Linedata et Hubwoo : faut-il apporter vos titres ou pas ?

Rédigé le 15 juin 2015 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Interviews, IPO, OPA, opérations financières, Mid et Small Caps Imprimer

Si depuis quelques mois, ce sont les méga fusions-acquisitions qui animent les marchés, c’est au tour des mid et small caps de prendre le relai.

J’ai beaucoup parlé à mes abonnés (nous avons le titre dans le portefeuille de Mes Valeurs de Croissance) de l’OPA de Linedata Services (FR0004156297) sur leur titre à 25 euros. J’ai évidemment recommandé à mes abonnés de NE PAS apporter leurs titres à l’offre puisqu’elle est sous le cours actuel. Le fondateur et des dirigeants ont fait une offre très basse, en inadéquation totale avec les fondamentaux de la société : le titre vaut 10 à 11 fois les bénéfices 2015. C’est une attitude incompréhensible à moins que… à moins qu’eux s’attendent à une autre opération financière derrière et essayent de rafler le jackpot sur les deux tableaux : racheter, les titres, a minima… pour les revendre bien plus cher derrière.

Donc surtout, n’apportez pas vos titres.

150615_linedata

On a également évoqué les rumeurs récurrentes d’un retrait de la cote d’Europacorp (FR0010490920). Selon une lettre confidentielle, le groupe envisagerait de retirer le titre du marché, ce qui représente 34% des titres à racheter… Une opération qui se ferait avec un partenaire externe – pas Vivendi qui est exclu des négociations. Cela représenterait aux cours actuels 55 millions d’euros à débourser, mais il est possible également qu’une prime soit offerte, ce qui alourdirait le coût de l’opération. Là encore, ne vous précipitez pas et conservez vos titres.

On a également appris qu’Hubwoo (FR0004052561) faisait l’objet d’une OPA à 0,19 euro par action, ce qui offre une prime de 36% par rapport au dernier cours coté. L’acheteur est le groupe Perfect Commerce. Pour tout vous avouer, je n’ai jamais vraiment compris le business model d’Hubwoo dont l’activité est de faire le lien entre les entreprises pour permettre un commerce B2B encore plus productif. Soit…

Ceci dit, Perfect Commerce pourrait enfin permettre à Hubwoo de se développer. Son réseau d’entreprises regroupe plus d’un million de sociétés et propose des solutions d’approvisionnement, de facturation et de sourcing : les acheteurs de ces solutions peuvent ainsi s’approvisionner et payer de façon améliorée ; les vendeurs ont une clientèle toute trouvée, ciblée et à portée de clic.

J’avais rencontré la direction à de multiples reprises : le turn over des dirigeants était très important au milieu des années 2000, et les chiffres ont rarement été au rendez-vous. A tel point qu’Hubwoo a enchaîné les levées de fonds… dilutives et mal calibrées, que j’ai donc maintes fois critiquées. C’est une vraie catastrophe boursière pour les investisseurs qui avaient acheté le titre.

En septembre 2000, la société levait 35 millions d’euros, alors qu’elle n’en valait que 92,5 millions d’euros. Près de 15 ans après, la société ne vaut plus que 23 millions d’euros avec des performances économiques loin d’être satisfaisantes : sur les cinq derniers exercices, la société a cumulé plus de 20 millions d’euros de pertes nettes et son chiffre d’affaires est passé de 37 à 27 millions d’euros. A tel point que SAP, le principal partenaire commercial technologique et commercial du groupe, s’est finalement tourné vers un concurrent en 2012.

150615_hubwoo

L’action a perdu 99% de sa valeur depuis son IPO… même en tenant compte de la prime évoquée plus haut. Donc si j’étais vous, je ne resterais pas actionnaire d’une telle société. Apportez vos titres à l’offre et ne vous posez pas de questions.

Mots clé : - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire