Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


L’immobilier américain : parfaite illustration de tout et son contraire !

Rédigé le 27 juillet 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

La forte de hausse des prix de l’immobilier aux Etats-Unis (+5,2% en mai après +5,4% en avril selon S&P/Case-Shiller) commence à peser sur les intentions d’achat.

La NAR, fédération nationale des promoteurs immobiliers, publie un baromètre mensuel en hausse de 0,2% au lieu de +1,4% anticipé en juin (soit +1% sur 12 mois).

Mais les chiffres sont contradictoire : la veille, le département du Commerce avait dévoilé des ventes de logements neufs (maisons essentiellement) en hausse de +3,5% en juin, pour un total annualisé 592 000 unités, avec des prix incandescents affichant +6,1% sur 12 mois.

Les commentateurs expliquaient hier que c’était dû à une hausses de salaires et à des conditions de financement fabuleusement favorables… pour qui est éligible à l’octroi d’un crédit !

Jamais aussi peu d’Américains n’ont eu accès à la propriété, malgré des taux très bas. L’écrasante majorité de la classe moyenne n’a plus les moyens de dépenser 300 000$ pour une maison.

En revanche, en dessous de 500 000$, les Chinois qui achètent 20 à 25% des maisons en 2016 (difficile d’obtenir des chiffres précis, beaucoup d’achats se font via des trusts anonymes, pour de « Asiatiques ») ne regardent même pas le catalogue… pas assez cher pour eux !

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire