La Bourse au quotidien

Analyses et conseils boursiers indépendants

L’Euro Stoxx 50 latéralise et c’est ennuyeux

Par Gilles Leclerc07 Oct 2016

Après notre point trimestriel sur les marchés US, tournons-nous à présent vers les marchés européens en commençant par le plus important d’entre eux : l’Euro stoxx 50. Nous parlerons du CAC 40 en vue long terme la semaine prochaine (en attendant, vous avez mes analyses du CAC 40 de semaine en semaine ici).

Ces points trimestriels, je vous le rappelle, vous permettent d’avoir le cadre général dans lequel évoluent les indices au jour le jour, et d’identifier les gros niveaux d’intervention lorsque vous investissez à moyen/long terme. (Le day trader travaillera en intraday, évidemment, et le swing trader préfèrera les UT daily, voire hebdo).

L’Euro Stoxx 50 toujours à plat

Reprenons le fil de nos deux précédentes analyses trimestrielles de l’ESTX 50 :

En fin de premier trimestre, je concluais mon analyse des indicateurs techniques par : « (…) on risque d’avoir un marché sans direction à exploiter, et donc sur lequel il est inutile, voire dangereux, de se positionner… ».

L’Euro Stoxx cotait alors 3 060 points. Le score du jour est… 3 021 points. Soit absolument aucun changement. Pas de dynamique, pas de tendance, pas de direction à exploiter. C’était bien ça.

Franchement, j’aurais mille fois préféré (pour vous) m’être trompé et que l’Euro stoxx 50 prenne 20%. Mais mon analyse étant ce qu’elle est, je m’y suis tenu et je vous ai proposé depuis, dans La Bourse au Quotidien, des plans de trade sur des horizons d’intervention bien plus courts – et donc plus réactifs. De cette manière, nous nous sommes appuyé sur des stratégies de swing (allers/retours) sans chercher à travailler une tendance – puisqu’il n’y en avait pas :

« … on privilégiera les trades rapides et pas trop ambitieux. Le tout en optant pour une rotation rapide des positions ». Et pour ce faire « Les plans de trade seront modestes et n’iront pas chercher des objectifs trop lointains ». 

Et maintenant ?

Eh bien… pareil. Non, il y a une petite différence. Le risque d’accélération qui avait commencé à poindre à la fin du deuxième trimestre se précise.

L’Euro stoxx latéralise ; mais il le fait toujours SOUS la résistance (« R » – rectangle rouge horizontal) des 3 000 points.

161007_cac40m

Que les haussiers s’accrochent aux branches et refusent de s’alléger sur les marchés d’action… (Mais ont-ils le choix ? Les politiques monétaires des banques centrales les obligent à acheter tout et n’importe quoi en quête désespérée de rendement). Cependant, ils n’ont pas la force de redresser la barre en redonnant naissance à une impulsion haussière.

C’est sans doute l’une des raisons la raison du match nul entre haussiers et baissiers auquel nous assistons depuis le début de l’année : tant que la résistance des 3 000 points n’est pas passée, tant qu’un signal technique clair n’est pas donné, les « suiveurs de tendance » ne bougeront pas. 

L’autre raison de cette léthargie, c’est que les incertitudes s’amoncellent. Elections américaines, réduction des politiques monétaires aux US ou en Europe, déboires du secteur financier en Europe, ne sont pas franchement des fondamentaux enthousiasmants qui incitent à investir sur le long terme.

Investisseurs de long terme… rendormez-vous !

La conclusion de cette revue trimestrielle sera donc en tous points identique aux deux précédentes :

  • Le marché est en attente ;
  • Sous la résistance des 3 000 points, il n’y a rien à faire pour les investisseurs de long terme ;
  • Le marché risque cependant de continuer à être volatil à court terme ce qui sera intéressant en terme de trading pour capter des mouvements rapides, basés sur des unités de temps journalières.
  • Mais toujours pas de tendance long terme à exploiter.
  • Il est impératif d’attendre un signal clair du marché avant de se risquer à le travailler de nouveau.

Les niveaux à surveiller à plus courte échéance

Je vous propose ce graphique en vue hebdo car il est important d’avoir certains niveaux en tête. Mais peu de choses ont changé depuis le mois d’août !

Le canal baissier (bleu) est toujours actif d’où un biais baissier tant qu’il reste en place ;
Le SMI (indicateur de momentum) est désormais en zone de survente (pastille jaune sur le SMI). Donc, attention à un prochain signal baissier du SMI si les prix sont autour des 3 000 points. Le risque est un repli sur le support du canal haussier (vert), soit vers 2 750/2 800 points (7 à 8% plus bas).

Allez, restez prudent, on n’y voit rien.

Bon week-end,
Gilles

photo auteur

Gilles Leclerc

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Voir les articles de Gilles Leclerc

Infos Bourse, News & Opportunités

Suivez nous sur Facebook

Retour en haut

Si vous souhaitez recevoir des informations en exclusivité sur les IPO, OPA, augmentations de capital et autres opérations financières des partenaires de La Bourse Au Quotidien, inscrivez-vous ici :