L’euro prêt au plongeon : mes indicateurs sont clairs, le bon sens le confirme !

Rédigé le 20 avril 2011 par | Matières Premières Imprimer

J’ai appelé Nathalie Boneil hier pour lui demander de me réserver une place dans la lettre d’aujourd’hui. Cela faisait longtemps que mes indicateurs n’ont pas été aussi nets.

Grâce à deux outils très faciles d’utilisation et un peu de bon sens, vous serez prêt à profitez de la correction qui s’annonce.

_______________________Pour vous aider dans vos trades________________________

Jérôme Revillier, spécialiste du Forex, vous a concocté une vidéo exclusive sur toutes les possibilités de gain offertes par le marché des devises. Jugez plutôt :

  • 18 février+300 euros, en un seul trade en moins de 6 heures sur EUR/USD
  • 21 février+70 euros, en un seul trade en moins de 4heures sur EUR/USD
  • 21 février+120 euros, en un seul trade en moins de 6 heures sur GBP/USD

Et ce toujours avec une prise de risque limitée de 2% : le portefeuille global (de 10 000 euros) a progressé de 496 euros en deux jours ouvrés ! Ces plus-values ne sont pas le fruit de coups de chance à répétition mais bel et bien celui d’une méthode « maison » qui fait ses preuves chaque jour. N’attendez pas : découvrez dès maintenant le message de Jérôme…

______________________________________

La zone euro condamnée à réussir ou à mourir La crise a nourri en moi un espoir : que l’Europe parvienne à surmonter ses lourdeurs, son manque de gouvernance et de conviction pour donner à cette union l’élan qu’elle mérite.

J’ai dû toutefois me résigner. Nos hommes politiques, d’une incompétence de haut niveau, ont choisi l’électoralisme et la fuite en avant. Cela conduit à voir les nationalismes prospérer, le protectionnisme s’accentuer et la crise s’aggraver.

Ainsi devant le choix cornélien de réussir ou mourir, l’Europe semble avoir choisi.

Et le bourreau final pourrait être la BCE.

La BCE condamne l’Europe Je l’écris déjà depuis plusieurs mois, mais c’est désormais officiel depuis le 7 avril 2011. La BCE lâche la zone euro et la monnaie unique avec.

Au nom de l’application stricte de son mandat, la banque centrale a en effet remonté le taux directeur de 0,25% et amorcé une vague de resserrements monétaires.

En luttant contre une inflation qui n’en est pas une, la BCE condamne la majeure partie de la zone euro à une rechute.

Avez-vous cet indicateur primaire ? Comme je l’évoquais au début de cet article, le premier indicateur à utiliser pour investir est le bon sens. Or, en termes de bon sens, nos dirigeants semblent en pleine carence. Voici un test pour vérifier si vous êtes doté de cet indicateur primaire.

Pensez-vous que le sujet de conversation abordé par vos collègues à la machine à café concerne :

  1. La joie que leur a procurée la stagnation générale de leur salaire ?
  2. Le bonheur de voir leur capacité d’emprunt réduite à cause de la hausse des taux ?
  3. L’inquiétude de voir leur pouvoir d’achat baisser sous l’effet cumulé des hausses de pétrole et autres matières premières ?

Si vous avez répondu 1 ou 2, réveillez-vous ou arrêtez de prendre des substances illicites. Si vous avez répondu 3, vous pouvez reprendre le cours normal de la lecture de cet article car vous êtes doté de cet indicateur primaire.

ADXR : apprenez à maîtriser la tendance Je vous l’accorde, le bon sens est indispensable mais ne suffit pas, surtout dans les marchés agités que nous connaissons. C’est à ce moment que le recours à de l’analyse technique simple peut vous aider à prendre position. L’ADXR est un indicateur de tendance et de force.

D’ailleurs, si vous voulez en savoir plus sur mon utilisation de cet indicateur et comment maîtriser les tendances sur le Forex, je serai à Bruxelles le 6 mai pour une journée de formation au FOREX complètement gratuite… (Eh oui, que voulez vous : mon collègue Sébastien Duhamel va parler des turbos à Paris et moi je vous donne rendez-vous à Bruxelles pour un peu plus d’exotisme !) Inscrivez-vous vite pour réserver votre place à ma formation (encore une fois, les détails sont donnés ici).

Bref. Revenons à notre analyse.

Sur ce graphique de la paire EURUSD vous pouvez voir que la ligne rouge est passée nettement au-dessus de la ligne bleue. Cela signifie que la tendance est désormais négative.

Graphique: EURUSD, la tendance est désormais négativePour agrandir le graphique, cliquez dessus

En dessous, les deux autres lignes donnent la force de la tendance. Dès que la ligne noire s’écartera assez nettement de la ligne verte et repassera au-dessus de la zone 20, alors la tendance baissière devrait s’accentuer durablement.

Mon objectif est à 1,3890 sur l’EURUSD

Le bon sens vous indique ce qui va arriver. L’ADXR vous dit quand ce la peut survenir. Fibonnacci vous livre où cela peut aller !

Comme je le démontrais récemment lors d’une conférence, si l’on regarde l’EURUSD, on constate que les retracements de Fibonnacci ont été très pertinents à plusieurs reprises ces derniers mois. Alors, autant s’appuyer sur cet historique court et définir des objectifs cohérents grâce à ces supports.

Graphique: les retracements de Fibonnacci sur l'EURUSD ont été très pertinents ces derniers moisPour agrandir le graphique, cliquez dessus

Articles du même auteur Scalping, day trading ou swing trading : affinez votre stratégie de trading ! Comment trader les réunions monétaires des Banques centrales

Après avoir tester la 1ère zone à 23,6% aux alentours de 1,4150$, la paire devrait poursuivre sa baisse vers 1,3890$. Ensuite, si les problèmes accélèrent en zone euro, la baisse pourrait, elle aussi, s’accentuer vers 1,3720.

Allez, bons trades ! Et rendez-vous chez nos amis belges le 6 mai !

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire