L’euro à 1,17$, c’est d’abord la modération de l’inflation américaine

Rédigé le 13 septembre 2018 par | EUR/USD, Statistiques et données macro, Taux & Devises Imprimer

L’euro vient de coter (brièvement) 1,17/$ pour la première fois depuis le 30 août.

La hausse de 0,6% qui se dessine ce jeudi tient à un « effet de ciseau » : d’une part les commentaires de Mario Draghi sur les « risques d’instabilité des prix » mais également des chiffres d’inflation publiés à 14h30 aux Etats-Unis.

Il en ressort que le CPI (indice des prix à la consommation) ressort en hausse de 0,2% en août (légèrement moins que les 0,3% attendus)… mais ce qui frappe les cambistes, c’est la contraction du rythme annuel de l’inflation, de 2,9% en juillet à 2,7% en août (le consensus attendait 2,8%).

Baisse du dollar

L’inflation « core » (hors énergie) est encore plus sage, à 0,1% (et 2,2% en rythme annuel), après 2,4% en juillet.

On peut toujours invoquer des « effets de base » liés au prix du pétrole et des matières premières : les chiffres sont moins « forts » que prévu.

Et le débat sur la modération ou non du « CPI » est définitivement clos avec des salaires ajustés de l’inflation qui ne progressent que de 0,1%.

L’affaiblissement du billet vert devient alors inéluctable.

Recul surprise du PPI américain… sans effet sur Wall Street ni le dollar

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire