L’Etat hors d’Air France… Quelle bonne idée

Rédigé le 5 juin 2018 par | Big caps Imprimer

Franchement si l’Etat venait à céder sa participation de 14% dans  Air France, par exemple au profit d’Accor, je ne serai pas le plus malheureux. Il semble en effet que la présence de l’Etat au capital autorise les salariés de la compagnie à se croire tout permis.Ils peuvent ainsi se dire que de toute façon l’Etat volera au secours de la Compagnie,quelque soit la situation économique…Peu importe finalement qu’une grève coûte plus de 30 millions d’euros à Air France par jour puisque finalement la puissance publique sera toujours prête à monter au créneau. Une sortie de l’Etat permettrait aux salariés d’Air France de raisonner comme s’ils appartenaient à un groupe vraiment privé… Finies donc les grêves à répétition, oubliées les revendications ne reposant sur pas grand chose… L’action reste pour l’instant scotchée autour des 7,20 euros en dépit de multiples de valorisation excessivement faibles. Elle se paye en effet sur une Ve/ebitda de 3…  Il y a un énorme potentiel à la hausse même si le dossier est encore assez risqué.

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias, conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management, responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance, consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

3 commentaires pour “L’Etat hors d’Air France… Quelle bonne idée”

  1. Lorsque AIR FRANCE sera totalement privée on peut penser que nombreux sont ceux qui sont partis vers d’autres compagnies qui reviendront.
    La compagnie AIR FRANCE, après avoir défriché les escales, première du transport aérien et l’emblème de la France à l’étranger, est devenue un repoussoir pour beaucoup.
    Une compagnie dont des salariés abjects arrachent la chemise de leurs dirigeants ne mérite pas de continuer à vivre. Cela montre à la fois évidemment l’ignoble de ces salariés mais aussi l’impéritie de l’Etat devant la destruction organisée de cette compagnie.

  2. AIR FRANCE comme la Folies Bergères.
    Par les schnock pour les schnock.
    …restera des beaux affiches.

    Si ACCOR se déclare pas intéressé, ….hi

  3. Mr Lewin,

    vous faites partie de ces gens qui parlent sans savoir. Quelle grosse bêtise que votre article. Nous ne sommes d’accord que sur le titre. Les salariés souhaitent pour la grande majorité que l’état sorte enfin du capital de la compagnie. Car je vous rappelle qu Air France est privée, et que l état n’a pas mis un centime depuis près de 25 ans. En revanche le gouvernement ne se prive pas pour considérer cette compagnie comme 7ne vache à lait.

Laissez un commentaire