Les valeurs minières, c'est nickel... mais pour l'or, c'est le bouillon | La Bourse au Quotidien


Les valeurs minières, c’est nickel… mais pour l’or, c’est le bouillon

Rédigé le 2 mai 2018 par | Matières Premières, OR / GOLD Imprimer

Le cours de l'or entame sa baisseLa fusée Eramet allume son 3e étage avec un coup de booster de +7,5% ce mercredi (au-delà de 154,5€) : les cours du nickel recommencent à grimper (+1,5% à environ 14 000$ la tonne). C’est le grand réveil des minières puisque le compartiment affiche +3%, dans le sillage de Glencore (+3,5%) et Antofagasta (+3%).

L’or en recul

Plus globalement, le sous-indice de l’Euro Stoxx 600 des « ressources de base » s’envole de +2,60%… il n’y a que l’or qui reste complètement en panne. Il enclenche même résolument la marche arrière et valide une sortie « par le bas » du corridor 1 320/1 360$.

Eramet – On se calme, on respire et on fait attention au risque de retournement

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire