Les stocks de pétrole US menacent de déborder

Rédigé le 23 mars 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Il n’est guère besoin d’aller chercher très loin la causse du revirement baissier des indices de l’eurozone et de Wall Street survenu à 15H30 : le WTI décroche soudainement de -2% sur le NYMEX.

Les stocks de pétrole US menacent de déborder, la baisse de production de shale oil ne se confirme pas.

L’enquête hebdomadaire de l’AIE concernant les stocks de produits pétroliers fait l’effet d’une douche froide avec un bond de 9,4 Mns de barils de brut (chiffre supérieur aux 8,8 millions de barils comptabilisés mardi soir par l’American Petroleum Institute) alors que le consensus tablait sur une hausse de 2,7 Mns de barils…

Partant de l’hypothèse d’une baisse de production consécutive à la fermeture de nouveaux puits sur le sol US : il y a moins de robinets, mais de plus gros débits sur ceux qui restent ouverts.

Le choc aurait pu être encore plus sévère si les stocks d’essence n’avaient pas chuté de -4,6 millions de barils. Les stocks de fioul gonflent de 0,9 million de barils : leurs variations hebdomadaires sont de bons indicateurs de l’activité économique sous-jacente… mais le chiffre peut être biaisé ponctuellement par des opérations de maintenance sur certaines raffineries, surtout l’été.

Mots clé : - - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire