Les small caps rescapées de la purge

Rédigé le 15 mai 2012 par | Mid et Small Caps Imprimer

La purge a été terrible depuis la mi-mars sur les valeurs françaises ; le CAC 40 a reculé de 16% depuis les 3 600 points et le CAC Small de 13%. Ce qui fait que, depuis le 1er janvier, l’indice des blue chips affiche un recul de plus de 2% tandis que le CAC Small garde une petite avance de 3,5%.

Plutôt que de vous donner les plus mauvaises performances de la cote des mid et small caps, j’ai envie de m’intéresser aux trois sociétés qui ont le mieux résisté à cette chute des marchés, alors qu’elles n’ont pas fait l’objet d’opération particulière sur leur capital.

La volatilité sert la spéculation !

Encore +43% pour la stratégie de Mathieu Lebrun.

Après la pluie de gains des derniers jours, les particuliers qui suivent les conseils de Mathieu ont eu la possibilité d’engranger un gain de 43% en trois jours seulement !

+44%, +62%, +64% et maintenant 43% ont déjà été réalisés : allez-vous passer à côté des prochains ?

Toutes les explications sont ici…

Je ne m’attarderai donc pas sur ENTREPOSE CONTRACTING (FR0010204321), en progression de 44,8% en trois mois suite à une offre de la part de VINCI au cours de 100 euros. Je passe vite sur LINEDATA (FR0004156297) (+32,5%) ou sur ITSOFT (FR0004026151) (+20,5%) qui vont réaliser des offres publiques de rachat sur une partie de leur capital.

Je n’évoquerai pas non plus ADT (FR0000064594), une foncière, qui gagne 100% sur la période à 0,02 euro. Comme vous le voyez sur ce graphique, cette penny stock n’a aucun intérêt si ce n’est d’attirer des spéculateurs qui tentent d’acheter à 0,01 pour vendre à 0,02.

Graphique: ADT
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Place donc à nos trois vraies rescapées des deux/trois derniers mois.

NICOX : belle envolée, consolidation et puis rebond

Graphique: NICOX
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Après les déboires du Naproxcinod, la biotechnologique lorgne vers l’ophtalmologie avec notamment une prise de participation dans une société britannique du secteur. De plus, des premiers résultats positifs dans une étude de phase 2b dans le traitement du glaucome ainsi qu’une plus forte implication notamment financière de son partenaire Bausch + Lomb ont permis à la valeur de s’envoler dans de forts volumes.

NICOX (FR0000074130) a ensuite consolidé dans le sillage des marchés mais a su largement rebondir depuis trois semaines, gagnant 50% depuis la mi-mars.

Ajoutons également le fait que la trésorerie nette du groupe atteint actuellement 42% de la capitalisation actuelle de 204 millions d’euros et vous comprendrez pourquoi la société a du succès, en Bourse du moins. Mais je reste assez dubitatif sur le dossier au niveau fondamental. Comme vous l’a dit Elias Roth, notre analyste du secteur des biotechs… les fondamentaux scientifiques de la société ne justifient pas vraiment un tel engouement. Pour la spéculation donc !

PUBLIC SYSTEM HOPSCOTCH : une excellente année 2011 et des perspectives 2012 correctes

Graphique: PUBLIC SYSTEM
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Cette société relativement méconnue est l’un des grands groupes français de la communication événementielle et l’un des leaders de la communication digital. Parmi ses grandes réussites figure notamment le Festival du Cinéma Américain de Deauville ou encore le Festival International du Film de Marrakech.

La société reste très attractive même en tenant compte de sa récente hausse avec, par exemple, un PER inférieur à 7 et une VE/ROC inférieure à 3. Il faut dire que 2011 a été une excellente année avec notamment un triplement de son bénéfice net à 3,3 millions d’euros. Et 2012 sera encore une année plutôt correcte, même si le groupe ne publie pas de guidance… Mais après tout, en ce moment, je comprends les dirigeants qui préfèrent ne pas faire trop de prévisions chiffrées au vu d’une conjoncture plus qu’incertaine.

Notez également que la trésorerie du groupe atteint 4 millions d’euros pour une capitalisation actuelle de 23 millions d’euros. PUBLIC SYSTEM HOPSCOTCH (FR0000065278) gagne 32% depuis le 1er janvier, n’a quasiment pas consolidé : d’où l’intérêt de ne pas être sous les feux de la rampe : on vous oublie souvent dans la débâcle !

PRECIA : un beau dossier mais quelques réserves

Graphique: PRECIA
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

PRECIA (FR0000060832) est spécialiste dans la conception, la fabrication et la commercialisation d’instruments de pesage commercial et industriel. Une société qui pèse 37 millions d’euros en Bourse et qui est dirigée par une famille. Le changement de contrôle a été souvent évoqué depuis quelques années, mais pour l’instant rien n’a été décidé. 2011 a été une nouvelle année d’amélioration des bénéfices avec un résultat net de 4,9 millions d’euros, ce qui veut dire que même avec la hausse récente, l’action se paye sur un PER de 7,5, tout en affichant un rendement de l’ordre de 3%.

Le premier trimestre a été marqué par une hausse de l’ordre de 5% de l’activité. Voilà donc un beau dossier. Mes seules réserves concernent le peu de communication de la société qui se limite au strict minimum en terme d’information. S’ajoute également le fait que le volume est extrêmement faible et que la cotation se fait au fixing, ce qui n’est pas mon mode de cotation préférée…

Mots clé : - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire