Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Les serres des faucons commencent à faire peur aux marchés

Rédigé le 5 octobre 2016 par | Actions, Analyses indices, Autres indices, Big caps, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Matières Premières, Mid et Small Caps, Toutes les analyses Imprimer

Hier, les déclarations de membres de la Fed ont replacé les banques centrales au cœur des attentions des opérateurs.

Après les commentaires très hawkish de Jeffrey Lacker (le président de la Fed de Richmond plaidant pour une forte hausse des Fed funds), Charles Evans (de la Fed de Chicago) est allé dans le même sens en confirmant son attente d’une hausse des taux en décembre.

En conséquence, les rendements obligataires se sont tendus (baisse des contrats), phénomène ayant fortement pesé sur les métaux précieux. Notamment sur l’or, qui a lourdement rechuté sous les 1300 $ hier soir. Gilles Leclerc analyse cette baisse dans un article du jour et a derrière la tête la petite idée que Deutsche Bank y serait pour quelque chose.

Toujours sur le front des banques centrales, on notera également qu’hier soir, Bloomberg a relayé des propos de responsables de banques centrales de la zone euro selon lesquels la BCE pourrait réduire de 10 milliards d’euros par mois le montant de son QE.

Pour ce qui est de la macroéconomie :

Aux Etats-Unis, gros programme. On surveillera cet après-midi l’enquête ADP sur l’emploi, les commandes à l’industrie en août, l’ISM des services en septembre ainsi que les stocks hebdomadaires de Brut.

Concernant le pétrole, l’American Petroleum Institute anticipe que les stocks ont diminué de 7,6 millions de barils la semaine passée. Le consensus Bloomberg table lui, sur une hausse d’un peu plus de 1 million de barils.

Au niveau corporate

Le CAC 40 a buté contre sa résistance

Le CAC a buté hier au contact avec la résistance descendante qui le coiffe depuis un mois (visible en bleuté + flèches rouges sur le graphique).

CAC 40 - 5 octobre 2016

CAC 40 – 5 octobre 2016 : cliquer sur l’image pour l’agrandir

Notre indice a ainsi ouvert en gap baissier ce matin de retour sous les 4 500 points.

Graphiquement, la rupture des 4 440 points dégraderait la configuration et relancerait le risque baissier vers les 4 400 points.

A la hausse, un comblement du gap ouvert ce matin permettrait d’envisager, en franchissement des 4 520 points, une poursuite de la hausse vers les 4 550 points.

Dans tous les cas, mon portefeuille est paré à tout scénario : nous avons pris des positions à la hausse et à la baisse en ciblant des opportunités bien particulières. Si vous voulez que je vous aide à investir sur les marchés au jour le jour, profitez de 14 jours gratuits ici.

Mots clé : - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire