Les privatisations reprennent en Grèce, les finances du pays sont sauvées… pour quelques heures !

Rédigé le 24 avril 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Le sommet de l’Eurogroupe de Riga ne débouche manifestement sur aucune avancée concernant le dossier grec : Mr Varoufakis estime « qu’il reste à convaincre les créanciers que la stratégie de la Grèce en ce qui concerne sa forme est la bonne »… ce qui du point de l’Allemagne revient à prendre les créanciers pour des idiots.

Cela dit, n’est-ce pas une extrême idiotie que de feindre que la Grèce est solvable depuis 2012 ?

On mesure à quel point le programme de cession d’actifs lancée par le gouvernement précédent -et sensé « recaver » le pays- est dérisoire avec le montant encaissé à l’issue de la première privatisation menée à bien par le gouvernement d’Alexis Tsipras.

Le vente des droits des paris hippiques par la Taiped à la société OPAP (la Sté greco-tchèque de paris sportifs) va rapporter la somme pharamineuse de… 40,5 Mns€ à Athènes.

N’importe quelle levée de fond par une quelconque « biotech » dépasse ce montant à la bourse de Paris… et si c’était le placement privé d’un paquet de titre de 40 M€ d’une entreprise du CAC40, ça ne ferait même pas l’objet d’un entrefilet sur Bloomberg ou CNBC !

Mots clé : - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire