Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Les premiers de la classe sont estimables, mais les cancres sont plus aimables !

Rédigé le 30 mai 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Wolfgang Schaüble devrait en prendre de la graine : certes, l’orthodoxie budgétaire peut vous valoir le compliment poli des marchés (comme on complimente par tradition le premier de la classe), mais les marchés – un peu comme les adolescentes – préfèrent les rebelles, les canailles sympathiques, les cancres, les tricheurs…

Regardez comment les marchés se pâment comme des gamines devant le fiasco des Abenomics : le gouvernement japonais – comprenez Shinzo Abe – est déterminé repousser de 2 ans et demi la hausse de la TVA de 8 à 10% (d’avril 2017 à fin 21019).

Le déficit budgétaire nippon qui atteint déjà 6,7% du PIB (soit 2 fois celui de la France) devrait continuer d’exploser et cela euphorise littéralement la bourse de Tokyo (le Nikkei s’est envolée ce lundi de +1,4%, au-delà des 17000)… à moins que ce ne soit un coup de chapeau saluant la seconde baisse consécutive des ventes de détail.

L’économie nippone est tellement en panne de croissance, d’inflation et de consommation que Tokyo bruisse déjà de rumeurs du genre « Shinzo Abe et Aruhiko Kuroda vont frapper un grand coup : la prochaine étape, c’est le largage de la monnaie hélicoptère ».

Mais l’échec des Abenomics est tellement radical que même une escadrille d’hélicoptères façon Apocalypse Now ne suffira pas à relancer l’économie nippone.

Cela risque en revanche de devenir le Fukushima du yen, lequel pourrait devenir aussi toxique que du plutonium privé de liquide de refroidissement.

Mots clé : - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire