Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Les marchés ont choisi… de ne pas choisir

Rédigé le 27 octobre 2016 par | Actions, Analyses indices, Apprendre la Bourse, Autres indices, Big caps, Biotechs et Medtechs, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Mid et Small Caps Imprimer

Ce matin, les marchés européens ne savaient plus trop à quel saint se vouer. Fallait-il se réjouir du léger rebond du pétrole après la publication de stocks en baisse aux Etats-Unis ? Au bien continuer de s’inquiéter pour certaines publications trimestrielles décevantes ?

Les marchés ont choisi… de ne pas choisir. Quand on ne sait où aller, autour faire du surplace, non ? Après la petite poussée haussière du début de semaine, le CAC 40 s’est donc offert une petite poussée baissière. La première a rapidement tourné court. Il pourrait en être de même pour la seconde.

Signe de cette décision, les comportements « atypiques » se multiplient. Ce fut encore le cas hier pour Airbus ou Renault et Peugeot qui ouvraient en forte baisse le matin pour au final terminer en forte hausse en clôture.

L’accélération des résultats trimestriels et de chiffres macroéconomiques (au programme, cet après-midi aux Etats-Unis : les commandes de biens durables, les promesses de ventes dans l’immobilier en septembre ainsi que les inscriptions hebdomadaires au chômage) va-t-elle parvenir à les faire bouger un peu ? A 10 jours des élections présidentielles américaines, on peut en douter.

La microéconomie continue malgré tout à servir de guide en intraday aux marchés :

Pour le reste, du côté des changements de recommandations de broker :

Sur le CAC 40, les 4 495 points tiendront-ils ?

Graphiquement, le CAC a tenu hier au-dessus de la zone horizontale des 4 495 points (visible en rectangle rosé), neutralisant ainsi la tendance.

CAC 40

En ce jeudi, le franchissement des 4 555 points permettrait d’envisager une poursuite de la hausse vers les plus hauts de lundi matin, voire vers les sommets annuels en cas d’extension.

A l’inverse, une rupture des 4 495 points relancerait le risque baissier vers la zone de gap du 18 octobre (région des 4 465/4 480 points –cf cercle rosé sur le graphique).

Mots clé : - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire