Les marchés cesseraient-il de croire au monde enchanteur des statistiques et enquêtes officielles ?

Rédigé le 5 novembre 2018 par | Analyses indices, Cac 40, Europe, Indices, sociétés et marchés, US Imprimer

Respirons profondément, fermons les yeux, laissons une vague de sérénité nous envahir… voilà, tout va bien, tout va mieux que bien !

Un nouveau petit miracle vient ensoleiller Wall Street en ce lundi 5 novembre : l’indice ISM non manufacturier (le baromètre de l’activité anticipée dans le secteur tertiaire) déjoue les prévisions qui l’annonçaient à 59,3, s’établissant un point au dessus (60,3).

Personne n’a vu venir cette embellie, aussi inattendue qu’un été indien à 21°C en plein mois de novembre.

C’est le deuxième enchantement en l’espace de 72h, après celui vendredi des stress tests de la Banque centrale européenne (et de l’Autorité bancaire européenne) qui certifiaient que les 48 banques européennes (et britanniques) testées ont respecté l’objectif d’un ratio de fonds propres durs minimum de 5,5% (même la Deutsche Bank !!!) en cas de « scénario catastrophe ».

Donc, pas de catastrophe à l’horizon et préparez-vous à un automne enchanté puisque quel que soit le résultat des élections de mi-mandat demain, Wall Street fait déjà comme si n’importe quelle combinaison politique au Congrès lui convenait.

Alors, si tout ce qui précède est vrai, pourquoi le CAC40 stagne-t-il à +0,04% plutôt que d’afficher 1% de hausse ce lundi ?.. et pourquoi le DAX vient-il de repasser dans le rouge ?

Et pourquoi le Nasdaq perd-il carrément 1,13% ?

Graphique DAX, CAC40 et Nasdaq

Cliquez sur le graphique pour l’afficher en grand

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - - -

Laissez un commentaire