Les indices européens victimes du syndrome des 17% ?

Rédigé le 11 mars 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

L’Euro Stoxx 50 a subi un spectaculaire pullback après avoir plafonné au contact des 3 130 points. Existait-il à ce niveau une résistance graphique qu’il était impossible de ne pas voir ?

Les indices européens victimes du syndrome des 17% ?

Eh bien non ! Aucun obstacle ne pouvait être formellement identifié dans cette zone. Il semblerait que l’Euro Stoxx 50, revenu d’un plancher de 2 675 points, soit tout comme le CAC 40, affecté par la règle des +17%. Cette règle s’est imposée par deux fois de mi-octobre à début décembre 2014 (entre 2 790 et 3 278 points), puis du 29 septembre au 30 novembre 2015, entre 3 000 et 3 510 points.

On peut ajouter une 3e occurrence entre le 16 décembre 2014 et le 26 janvier 2015, entre 2 921 et 3 417,5 points : +17% avec une implacable précision !

La différence provient cette fois-ci de la rapidité du mouvement (quatre semaines seulement) et de la maigreur des volumes cumulés à la hausse (avec 50% de séances en moins et des volumes quotidiens en contraction, d’où une situation de sur-achat qui donne un peu le vertige).

Pour l’heure, la tendance (puisque les sherpas la veulent ainsi) reste haussière mais totalement déconnectée des fondamentaux. Et pire encore, elle est aux antipodes des projections de croissance de la BCE, révisées à la baisse sur 24 mois !

Mais pas de signal baissier crédible avant de rechuter sous 2 880 points… On peut même ajouter, dans le contexte de scénarios vicieux qui prévaut depuis août 2015 : Gare au bear trap !

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire