Les dégâts de la crise grecque seront avant tout politiques

Rédigé le 2 juillet 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Avec tous les pare-feux dont la BCE a doté l’Europe (ELA, OMT, TLTRO…), les conséquences financières d’un Grexit pourraient être comme « absorbées », à la manière d’un airbag.

A vrai dire, les dégâts pour l’Europe ne se situent pas sur le plan financier mais sur celui politique et pourraient donc s’avérer autrement plus profonds  et dommageables, que quelques dettes de plus ou de moins.

Une forme de divorce franco-allemand s’est en effet produit mercredi après-midi lorsque François Hollande a déclaré « qu’un accord entre Athènes et ses créanciers, c’est tout de suite ». Une invite totalement aux antipodes – en opposition frontale – de la position affirmée depuis lundi par Angela Merkel et Wolfgang Schaüble : aucune négociation sur aucun sujet avant le résultat du référendum de dimanche. François Hollande s’imaginait dans le rôle du ‘gentil’, ouvert au compromis, et donc vivement opposé à  Angela Merkel, la ‘méchante’, intransigeante et cassante.

Sauf qu’elle ne lui a rien demandé et qu’il est le seul à croire à ce numéro de good cop, bad cop : Angela ne joue pas et trouve François naïf et agaçant.

Au moins Tsipras lui reste-t-il  cohérent !

Quels problèmes vont surgir du dysfonctionnement du couple franco-allemand ? C’est probablement là le vrai danger de la crise grecque : elle en fait surgir une autre, bien plus fondamentale pour l’Europe !

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire