Les cris de douleur des marchés émouvront-ils la BCE ?

Rédigé le 18 janvier 2016 par | Analyses indices, Toutes les analyses Imprimer

Attendriront-ils la Banque centrale européenne au point qu’elle promette une rallonge de liquidités jeudi ?

Les experts nous préviennent déjà : Mario Draghi n’a pas le droit de décevoir ces marchés, au bord de la crise de nerfs.

Sauf qu’à Wall Street, les principaux indices historiques se maintiennent à flot. Le S&P500 cède à peine 11,5% sur ses plus-hauts de l’été 2015… Et si vous enlevez les secteurs de l’énergie et des produits de base, les 90% de valeurs restantes du S&P ne cèdent pas plus de 5 ou 6% depuis les sommets.

C’est peut-être rassurant : les gérants ne veulent rien lâcher lorsqu’ils détiennent des actions qui leur inspirent confiance… Mais de la sorte, les valeurs chères apparaissent encore plus chères alors que les perspectives de croissance se dégradent et que les bénéfices pourraient se contracter en 2016 pour la deuxième année consécutive.

Car plus la volatilité augmente, plus les principes mécanistes qui ont rendu les marchés complètement idiots s’imposent aux gérants: acheter ce qui est cher (et le sera plus encore demain, c’est statistiquement prouvé) et vendre ce qui est délaissé (ce qui est bon marché le sera plus encore demain, c’est également prouvé).

Pour résumer les marchés en ce début 2016, c’est « Avec la tête dans le four (biotechs) et les pieds dans le congélateur (minerais/énergie)… les PER ressortent sur une moyenne raisonnable avec laquelle les gérants se sentent confortables ».

La BCE n’a cessé de clamer qu’il n’y avait pas de bulle et que les actions étaient correctement valorisées.

Pourquoi, jeudi, se mêlerait-elle de faire remonter les marchés ? A moins qu’elle ne pressente un danger de spirale baissière menaçant toute la sphère financière…

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire