Les chiffres mensuels de l’emploi américain dépassent les attentes, mais Wall Street n’en a cure | La Bourse au Quotidien


Les chiffres mensuels de l’emploi américain dépassent les attentes, mais Wall Street n’en a cure

Rédigé le 1 juin 2018 par | Statistiques et données macro Imprimer

Carte du chômage aux Etats-Unis (chiffres d'avril  2018)

Carte des Etats-Unis, avec le pourcentage (officiel) de demandeurs d’emplois par Etat. Chiffres : Bureau of Labor Statistics

Cela repose les méninges de n’avoir qu’à profiter de la sérénité que procure un « bon chiffre » qui ne souffre officiellement aucune réserve.

Le dernier rapport mensuel sur l’emploi américain, ou NFP, est 100 % positif, avec 223 000 emplois créés le mois dernier, soit 33 000 de plus qu’anticipé. Il n’a en outre révélé aucun dérapage inflationniste, même si le coût horaire du travail a progressé de 0,3% en rythme séquentiel et de 2,7% sur 12 mois (+2,6% en avril). C’est parfaitement supportable !

Le taux de chômage touche un plus bas depuis un demi-siècle

Last but not least, le taux de chômage est tombé à un nouveau plancher de 3,8%, 0,1 point de moins qu’attendu par le consensus. C’est du jamais vu depuis un demi-siècle et l’indice du sous-emploi a quant à lui reculé de 0,2 point à 7,6%, un plus bas depuis 2001.

Comme tout le monde sait bien que ce taux de chômage officiel de 3,8% est une fiction statistique complète, nul ne redoute de dérapage inflationniste dans un avenir prévisible.

Aussi profitons du moment, mais Wall Street ne semble pas d’humeur à célébrer ces chiffres mensuels, et je me demande bien pourquoi…

Les Américains dépensent deux fois plus d’argent qu’ils en gagnent, merci à Wall Street

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire