Les chasseurs d’opportunités sur Accor ne sont pas couchés !

Rédigé le 10 décembre 2015 par | Big caps, Cac 40, Toutes les analyses Imprimer

Fausse alerte à la baisse sur Accor (FR0000120404 AC) qui s’enfonçait sous le plancher des 38 € ce jeudi matin : c’était un peu le risque qui planait depuis l’annonce avant hier soir du lancement d’une augmentation de capital de 2,6 Mds€ (réservée à des fonds Qataris et Saoudiens, déjà actionnaires du groupe et qui se renforcent au capital).

Accor vient d’annoncer il y a moins de 48 H, la plus grosse acquisition de son histoire (d’un montant de 2,6 Mds€) qui sera financée par une augmentation de capital d’un montant équivalent (pour partie en cash et pour une grosse partie en nouveaux titres Accor) : c’est en réalité la confirmation d’une rumeur très bien documentée qui circulait depuis la mi-octobre concernant le rachat du groupe d’hôtellerie de luxe FRHI, lequel possède et gère les enseignes Fairmont, Raffles et Swissôtel.

Accor s’aggrandit ainsi de 116 hôtels comprenant environ 56 000 chambres haut de gamme à très haut de gamme  (plus 13 000 chambres en projet ou voie de commercialisation) dans 34 pays, et notamment en Asie, où Raffles est très présent et en Amérique, où Fairmont compte de nombreux établissements.

Le fondateur d’Accor, Gérard Pélisson salue « des synergies » et affirme que « le marché du luxe est porteur ».

Il ajoute que le groupe devrait viser à terme, 1 million de chambres, contre la moitié, aujourd’hui.

Il est permis de se demander comment Accor pourrait trouver de quoi sustenter son énorme appétit d’acquisitions, la stratégie depuis quelques années étant d’investir dans la gestion et non dans les « murs ».

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire