Les bons conseils de la Banque de France pour relancer la croissance

Rédigé le 28 avril 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer nous annonce qu’il anticipe un taux de croissance supérieur à 1,5% en France en 2016 mais « à condition que le gouvernement fasse de nouvelles réformes » : à aucun moment il ne s’étonne que le QE (quantitative easing) ne produise aucun effet positif, ne serait-ce que purement mécanique via une expansion du crédit (qui n’existe pas) et un rebond − purement mécanique là encore − des transactions immobilières.

Non seulement l’immobilier − un des principaux moteurs de la croissance en France − ne redémarre pas mais il se dégrade encore plus sévèrement au 1er trimestre (plongeon de 12,5% des demandes de permis de construire) alors que les taux hypothécaires sont au plus bas − et ne baisseront plus, toutes les banques en sont d’accord − et qu’il n’y a plus aucun intérêt stratégique à se montrer patient pour emprunter « pas cher ».

Parmi les réformes prônées aussi bien par M. Noyer que Pierre Gattaz (le président du MEDEF), il y a la « flexibilisation » du marché de l’emploi (rendre les licenciement et en théorie l’embauche plus faciles).

Parmi les raisons qui dissuadent les français d’acheter un bien immobilier, il y a bien sur des prix surévalués, mais aussi et surtout la peur d’une plus grande précarité : la « flexibilisation » va très certainement contribuer à résoudre ce problème.

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire