La Bourse au quotidien

Analyses et conseils boursiers indépendants

Les Banques centrales vont-elles « Taper » les marchés ?

Par Mathieu Lebrun06 Oct 2016

Hier, les marchés sont restés orientés à la hausse, soutenus par la progression des secteurs bancaire et pétrolier.

161006_tauxLe secteur bancaire a profité d’informations relayées par Bloomberg selon lesquelles des responsables de banques centrales de la zone euro auraient indiqué que la BCE pourrait réduire de 10 Mds€ par mois le montant de son QE. Cela s’est traduit, sur les marchés, par une remontée des taux. Phénomène profitant au secteur bancaire.

Même tendance également aux Etats-Unis. D’autant que de bonnes statistiques économiques (les commandes à l’industrie et l’ISM des services sont ressortis nettement meilleurs que prévu à 57,1 contre 53,1 de consensus) accréditent ici aussi la thèse d’un renchérissement du loyer de l’argent outre-Atlantique.

Il semblerait donc que l’ère des taux négatifs touche à sa fin, et que les banques centrales commencent à tâter le terrain pour une remontée des taux, tant la Fed que la BCE. Philippe Béchade vous en parle dans son analyse du jour… car inutile de vous dire que cela ne se fera pas sans heurts sur les marchés.

Sur le front de l’or noir maintenant, la hausse du baril se poursuit (le WTI a dépassé les 50 $) sur fond de stocks hebdomadaires de Brut ayant baissé plus que prévu : les stocks se sont réduits de près de 3 millions de barils alors qu’une hausse d’environ 1 million de barils était attendue par le consensus Bloomberg.

Au niveau de la macroéconomie

En Europe, les commandes à l’industrie en Allemagne sont sorties plus fortes que prévu en août (+1% contre +0,2% attendu par les économistes).

En attendant les minutes de la BCE tout à l’heure (importantes vu les informations de Bloomberg depuis mardi soir).

On notera également que, selon des sources de marché, Berlin serait en train de discuter discrètement avec Washington pour aider Deutsche Bank (DE0005140008). Pour Jim cependant, il ne s’agit que de manœuvres et agitations politiques pour gagner du temps, comme il vous l’a expliqué dans son e-mail.

Aux Etats-Unis sinon, on surveillera cet après-midi les inscriptions hebdomadaires au chômage.

Au niveau corporate

La cotation de la biotech Genfit (FR0004163111) était suspendue à l’ouverture ce matin après l’annonce d’une augmentation de capital via un placement privé de 30 M€. Ce placement constitue le premier volet d’une levée de fonds plus globale d’environ 75/80 M€ à terme).

En Europe, EasyJet (GB00B7KR2P84) était sinon en forte baisse ce matin à Londres alors que la compagnie aérienne à bas coûts a indiqué s’attendre à une baisse de son bénéfice annuel.

Du coté des changements de recommandations de broker

Les banques restaient bien orientées alors que Citigroup a relevé son avis sur le secteur bancaire européen ce matin (désormais à « surpondérer »).

A l’inverse, ce même intermédiaire financier a dégradé son avis sur le secteur des télécoms à « neutre ».

Pour le reste, on retiendra surtout qu’Air Liquide (FR0000120073) s’affichait parmi les plus fortes baisses du CAC, perdant 2% à 94 € ce matin alors qu’UBS est passé à la vente en ramenant son objectif de cours à 88 €.

A l’inverse, Schneider Electric (FR0000121972) était dans le palmarès des hausses de notre indice grâce au soutien de Goldman Sachs (l’intermédiaire financier ayant intégré le titre à sa liste de convictions à l’achat tout en relevant de 58 € à 75 € sa valorisation).

Le CAC 40 reste sur les mêmes niveaux

Le CAC a débuté cette séance en équilibre autour des 4 500 points. Graphiquement, si l’indice dépasse la résistance descendante en place depuis un mois (en bleu), et franchit les 4 520 points, alors il pourrait rebondir vers les 4 550 points.

CAC 40 - 6 septembre 2016

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

A l’inverse, une rechute sous les 4 470 points inviterait à favoriser une correction vers les 4 440 points.

Dans tous les cas, mon portefeuille est paré à tout scénario : nous avons pris des positions à la hausse et à la baisse en ciblant des opportunités bien particulières. Si vous voulez que je vous aide à investir sur les marchés au jour le jour, profitez de 14 jours gratuits ici.

photo auteur

Mathieu Lebrun

Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

Voir les articles de Mathieu Lebrun

Infos Bourse, News & Opportunités

Suivez nous sur Facebook

Retour en haut

Si vous souhaitez recevoir des informations en exclusivité sur les IPO, OPA, augmentations de capital et autres opérations financières des partenaires de La Bourse Au Quotidien, inscrivez-vous ici :