Les bancaires au coeur de la baisse

Rédigé le 8 février 2016 par | Autres indices, Big caps, Indices, sociétés et marchés, Matières Premières Imprimer

C’est la baisse que personne n’a vu venir, c’est la baisse qui affole les algos tandis que leurs concepteurs tentent de comprendre ce qui se passe.

Peut-être faut-il chercher l’épicentre du côté d’Athènes avec une chute de -7,9% de l’indice de référence Athex (bientôt une crise grecque 4.0 ?). Peut-être faut-il s’alarmer du plongeon des -11% de Banca Popolare dell’Emilia Romagna… ou de Banco Popolare qui dévisse de -15% à Milan et pulvérise l’ex-plancher historique des 7,95 € de novembre 2011.

Toujours sur la thématique des banques, la chute de -5% de JP-Morgan, Goldman Sachs ou Citigroup peu après l’ouverture des marchés US nous alerte sur leur surexposition au secteur de l’énergie avec une série de krachs au sein du secteur (ce qui englobe le pétrole et le charbon) : Chesapeake se désintègre de -47%, Energy Transfer de -25%, Williams de -23%… ce qui en dit long sur la confiance des investisseurs dans leur solvabilité. Les CDS associés aux dettes de ces 3 entreprises affichent des niveaux dignes de la crise des « subprime » post Lehman.

A croire que notre article « Le Pétrole fera-t-il exploser la planète finance » était prémonitoire…

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire