Les 4,1% de croissance américaine : la chose la plus naturelle du monde !

Rédigé le 27 juillet 2018 par | Toutes les analyses Imprimer

croissance_USC’est à une croissance de 4,1% pour le second trimestre que s’attend le Département du commerce américain (du moins d’après une première estimation)… rien que de très banal et de très attendu après les 2,2% du premier trimestre (en réalité, la croissance du PIB a doublé car l’estimation du premier trimestre a été rehaussée de 0,2 points, partant de 2%).

Les marchés illustrent magnifiquement le phénomène du fait accompli, avec des futures sur les indices américains figés autour du niveau d’équilibre et des T-Bonds américains qui se dégradent de façon imperceptible, vers 2,97% pour le 10 ans et 2,678% sur le 2 ans.

La dette moteur de la croissance

Les permabulls exultent, tout comme Donald Trump, face à l’énorme succès de sa réforme fiscale… en oubliant de préciser qu’il a fallu creuser les déficits américains dans des proportions abyssales pour obtenir ce brillant résultat.

Tant que les taux ne montent pas à due proportion, tout va bien… mais ce miracle ne va pas pas durer éternellement !

La croissance française atteint à peine le tiers de celle des Etats-Unis au deuxième trimestre

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire