Le retour des OPA sur les small

Rédigé le 8 novembre 2012 par | Big caps Imprimer

La semaine passée fut très particulière à Paris, avec deux premières séances très calmes en raison de la fermeture inopinée de Wall Street… et deux dernières séances (jeudi et vendredi) tout aussi anémiques à cause du pont de la Toussaint. Les volumes furent complètement ridicules. Les optimistes retiendront que le CAC 40 a gagné 1,3% pendant que les pessimistes diront que cette hausse ne sert à rien vu les volumes ridicules – par exemple le CAC 40 a pris 1,48% mardi dans un volume de 1,7 milliard d’euros… Je ne vous parle même pas de l’indice des small caps qui n’a juste rien fait d’intéressant.

Sur les mid et small, le seul point notable, c’est que les opérations financières reprennent. Après SALVEPAR (FR0000124356) croqué par Tikehau, c’est au tour de THERMOCOMPACT (FR0004037182) de faire l’objet d’une modification de son capital. Naxicap, un célèbre acteur du capital investissement, qui lancerait une OPA à 22,70 euros. La prime ressort à plus de 18%.

J’ai eu l’occasion de rencontrer la famille Cornier, qui est à la tête de la société. Franchement, j’ai senti une grande lassitude et même un désarroi de leur part face à la valorisation boursière totalement bradée de leur groupe, qui ne reflétait pas du tout les fondamentaux de la société. L’action se payait depuis des mois sur un PER de 6 et personne ne semblait alors prêter attention à la société, tout simplement parce qu’elle n’avait pas une capitalisation boursière suffisante pour intéresser les gros investisseurs (30 millions d’euros environ avant le lancement de l’offre). Et au vu des volumes échangés par jour, il était extrêmement difficile pour un fonds de rentrer dans le dossier sans provoquer une explosion des cours. Un fonds aurait pu acheter des blocs mais au cours de 18 euros (cours d’avant l’opération), personne ne voulait vendre! Les transactions étaient complètement bloquées. Petite confidence : j’ai parlé avec l’un des actionnaires du groupe qui considère que l’offre de Naxicap n’est pas assez généreuse. Il n’est pas sûr d’apporter ses titres quand celle-ci sera officiellement lancée… Affaire à suivre donc.

Je suis tout de même assez rassuré par ces deux opérations (sur THERMOCOMPACT et SALVEPAR). Cela montre que les fonds s’intéressent à nos petits dossiers et que les valorisations finiront bien par se réajuster à la hausse. Les phases de reprise des small caps passent inéluctablement par le retour des fusions-acquisitions. Soyons encore un peu patients !

Finalement, il n’y a qu’un secteur qui brille actuellement : celui des biotechnologiques avec des variations impressionnantes pour certaines valeurs, comme AB SCIENCE (FR0010557264) (+39% en six séances… et +100% sur un mois) ou encore CELLECTIS (FR0010425595) (+19,6% sur la semaine). Là, les volumes sont, pour le coup, énormes. Prenez AB SCIENCE : il s’est échangé sur la semaine quasiment 20% du capital, soit 120 millions d’euros. Avec un tel montant, cela ne peut être le fait que de grands fonds d’investissement qui croient au potentiel de la valeur. Je laisse mon collègue Sacha Pouget vous éclairer sur ces dossiers qui apportent un peu d’oxygène à un secteur des small caps assez sinistré actuellement.

La semaine qui vient sera dominée par l’élection américaine avec un duel très serré entre Barack Obama et Mitt Romney. Mais très franchement, même si tout cela est vraiment passionnant, je doute que l’élection du quarante-cinquième Président des Etats-Unis ait un quelconque impact sur le marché des small caps…

Première publication le 06/11/2012 dans Small Caps Confidentiel.

__________________Pour vous aider dans vos trades__________________

Découvrez la nouvelle lettre confidentielle d’Eric Lewin !

Sur BFM, il lui est impossible de révéler certaines informations sans risquer de provoquer de forts mouvements boursiers… Pourtant, il a à sa disposition des données essentielles qui pourraient vous permettre de profiter de ses meilleures opportunités et viser des plus-values exceptionnelles !

Désormais, vous pouvez en profiter en exclusivité et surtout, en toute confidentialité – pour des opportunités beaucoup plus explosives ! Continuez votre lecture…

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire