Le Quotidien du Peuple plus proche que jamais de La Bourse au quotidien !

Rédigé le 9 mai 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

S’il ne s’agit pas d’un virage à 180°, cela commence à y ressembler furieusement. La Voix off de Pékin (vous savez, cette source autorisée, mais anonyme venant confier les états d’âme des plus hautes sphères du Parti au journal officiel : Le Quotidien du Peuple) lance une mise en garde contre une croissance excessive du crédit.

Le Quotidien du Peuple plus proche que jamais de La Bourse au quotidien !

La « voix off » affirme que « la Chine s’exposerait au risque d’une crise financière, voire d’une récession, si le gouvernement poursuivait une stratégie de relance économique financée par la dette ».

Et d’ajouter « les arbres ne montent pas au ciel : un endettement élevé est synonyme de risques élevés pouvant déboucher sur une crise financière systémique, une croissance économique négative et la destruction de l’épargne ».

C’est exactement le diagnostic maintes fois réitéré par toute la rédaction des éditions Agora. Ce qui nous incite à penser que nos ordinateurs de méchants capitalistes sceptiques et prompts à railler les bêtises des puissants de ce monde ont été mis sous surveillance.

L’imminence d’un désastre (à la japonaise, millésime 1990) aurait donc conduit Pékin à mettre à contribution la « voix off » pour avertir que « le bol d’alcool de riz » va être retiré de la table sous huitaine.

A bon entendeur…

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire