Le point technique de la semaine : Le Forex en 5 (autres) minutes

Rédigé le 28 février 2008 par | Matières Premières Imprimer

Mardi dernier, je vous disais que le Forex avait une logique qui lui est propre : une devise n’a pas de cotation en elle-même. Les cotations se font par paire, en comparant le prix d’une devise par rapport à une autre. Quand vous achetez une devise, cela veut dire que vous vendez l’autre.

J’ai commencé par vous expliquer ce qu’étaient les notions de Bid, Ask et Spread. Mais nous n’avons pas abordé le point le plus important : qu’est-ce qui fait que le Forex est LE marché sur lequel de (colossales) fortunes se font… et se défont en un claquement de doigt.

L’effet de levier : comment jouer 1 million avec 2 500 Euros en poche Nous y voilà. Je vous voyais bien vous demander où je voulais en venir.

Je reprends mon précédent exemple sur EUR/USD pour ceux qui n’auraient pas suivi. La cotation de l’Euro face au Dollar est symbolisée par  EUR/USD. Elle se présente ainsi :

EURUSD
BIDASK
1.47971.4800

Lorsque vous achetez l’EUR/USD cela signifie que vous achetez de l’euro et vendez du dollar. A cet instant T du carnet d’ordre, vous pouvez acheter 1 euro pour 1.4800 US$ (et vous pouvez vendre 1 euro pour 1.4797 US$).

Admettons maintenant que vous achetiez à 1.4800 et le revendiez quelques heures plus tard à 1.4850. Vous obtenez une performance de +0.3%… Pas de quoi faire rêver à première vue.

Le secret du marché des changes est qu’il permet des performances spectaculaires grâce à des mouvements de plusieurs centaines de pips par jour sur certaines paires… combinés à la possibilité d’utiliser un effet de levier pouvant aller chez certains broker à 400 fois votre dépôt !

En clair, avec 2 500 Euros vous pourriez investir l’équivalent de 1 million d’euros !

Autant dire que l’utilisation d’un levier trop fort est quasiment suicidaire. Je vous disais qu’on pouvait y laisser sa chemise, et bien vous pouvez y laisser votre fortune, votre maison, votre voiture et votre famille avec. Je ne vous conseillerais jamais assez de rester prudent et de limiter votre risque et votre levier au minimum.

Les 0,3% se transforment en 5% Je reprends notre exemple.

Vous avez donc revendu à 1.4850 l’Euro acheté à 1.4800. Vous avez un compte de 10 000$. En fonction de votre gestion du risque, vous avez acheté environ 100 000 unités. En réalité, la taille de votre position sera surtout définie par le niveau de votre ordre « Stop Loss » censé vous protéger, mais nous verrons cela plus tard.

Nous pouvons désormais calculer la valeur du pip: 1 Pip = 0.0001 US$ x 100 000 unités = 10 US$

Dans notre exemple, vous aurez gagné 50 pips (1.4850-1.4800) soit 50 x 10US$ = 500 US$… Soit une performance de +5% en quelques heures et non de +0,3% !

J’aurai bien évidemment pu prendre un exemple beaucoup plus impressionnant pour finir avec une performance de +15%, +20% ou mieux encore car il n’y presque pas de limite au gains sur le Forex.

Mais si je garde volontairement un ton mesuré c’est parce que le Forex est aussi un marché redoutable pour qui s’y aventurerait sans connaissance.

L’effet de levier tant apprécié peut tout aussi rapidement se retourner contre vous et vous faire perdre beaucoup, et rapidement.

Sur combien de temps devez-vous investir ? Encore une fois, la diversité est de mise, puisque de nombreuses possibilités s’offrent à vous.

Le Forex est, de par sa conception, un royaume pour les days-traders tant le potentiel de gains en un minimum de temps est énorme.

De mon côté ; j’ai une préférence pour le swing trading. C’est-à-dire que je vise des gains plus gros qu’un day traders mais avec un horizon d’investissement de plusieurs jours — voire quelques semaines.

Vous avez également dû entendre parler du « Carry trading » qui consiste à profiter du différentiel des taux d’intérêts de chaque devise pour gagner de l’argent. En général, ces placements sont plutôt à long terme avec des sommes conséquentes permettant d’encaisser des fluctuations importantes.

Quelle méthode suivre ? Vous pouvez approcher ce marché de différentes façons.

– L’analyse fondamentale Vous vous intéresser à la macroéconomie, vous suivez les statistiques et vous pensez savoir anticiper les variations de taux ou de politique pouvant affecter le cours d’une devise. Vous être alors un trader discrétionnaire qui prend ses positions selon sa propre analyse des fondamentaux. D’une manière générale, je dirais que vous avez intérêt à vous positionner sur du moyen/ long terme. Mais faites attention : ce marché est quand même très technique, et très volatile. Difficile de vous passer d’analyse technique !

– L’analyse Technique Encore un peu décriée dans les salles de marché, ce type d’approche en séduit pourtant plus d’un. Grâce à vos graphiques et indicateurs, vous identifiez les tendances, les niveaux-clés et prenez vos positions de façons mécaniques. Le Forex est l’endroit idéal pour les chartistes : Gap très rares (la cotation est permanente), des interfaces de trading automatisées vous permettent de vous faire assister par des systèmes de trading, le marché est technique, rapide, volatile, et les gains sont là.

Le Forex, le marché idéal ? Pour moi, ce la ne fait aucun doute. Le Forex, par ses caractéristiques spécifiques, est le marché de l’avenir pour ceux qui veulent du rendement.

– Une liquidité inégalable : ce sont des milliers d’intervenants allant des banques centrales à l’investisseur privé qui sont sur le marché, en permanence

– Une volatilité exceptionnelle : elle permet de hautes performances, rapides.

– Des cotations 24/24, 5 jours/7. En effet, la semaine sur le Forex démarre dès l’ouverture en Australie (le dimanche soir en France) pour ne fermer que le vendredi soir aux USA. Durant ces 5 jours pleins, le Forex ne va pas s’arrêter. On peut dire qu’il met les nerfs du cambiste à rude épreuve ! Il est donc plus que jamais indispensable de bénéficier de toutes les informations financière de qualité le plus rapidement et le plus clairement possible.

Voilà, je vous ai expliqué les quelques grandes notions à connaître sur le Forex. C’est un marché passionnant qui vous permet de jouer le monde entier. Discipline et Réactivité sont les deux grands atouts pour réussir sur le Forex.

Bons trades !

Mots clé : - - - - - - - -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

2 commentaires pour “Le point technique de la semaine : Le Forex en 5 (autres) minutes”

  1. j’aimerais un livre pratique sur le forex avez vous une référence?

  2. […] (une figure, c'est 100 pips ; pour connaître les bases du Forex, vous pouvez vous reporter à cet article très pédagogique de Jérôme), passant à 1.4850. Il a tout simplement effacé tous ses gains de la semaine en une […]

Laissez un commentaire